Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 23:01

Sans faire du bruit, le général président François Bozizé Yangouvonda est en train de tisser progressivement la toile du candidat président pour les prochaines élections présidentielles. Il doit ne penser qu’à cela tous les matins en se rasant. Comment faire pour rempiler ? S’il ne doit guère se faire beaucoup d’illusion sur sa popularité auprès de ses compatriotes, il sait au moins qu’avec la fortune qu’il a amassée depuis qu’il est à la tête du pays, il peut certainement acheter beaucoup de conscience et de voix le moment venu.  C’est le moment d’utiliser une partie des innombrables et colossaux dessous de table et autres bakchich qu’il a perçus et thésaurisés à droite et à gauche en monnayant la délivrance de divers permis miniers et forestiers. C’est l’occasion ou jamais de profiter d’une partie du fruit de vente de ses diamants et du fric provenant des juteuses affaires de ventes d’hydrocarbures à travers des nombreuses stations essence que lui et sa famille  exploitent tant dans la capitale que dans certaines villes de province.


C’est ainsi que son fils et non moins ministre délégué à la défense, Francis Bozizé, vient de passer commande à un fournisseur camerounais de quatre millions (4.000.000 millions) de T-shirts ainsi que de deux millions cinq cent mille (2.500.000) casquettes, à l’effigie de son père pour la campagne électorale. Un autre fournisseur avait déjà commencé à stocker progressivement depuis longtemps dans ses hangars au Km 5 à Bangui, une importante quantité de T-shirts. De même, un opérateur de téléphonie mobile de Bangui, a vu tout son stock de téléphones portables bon marché et grand public, être réservé par le clan du candidat non encore déclaré Bozizé pour les besoins de sa campagne.


Comme nous l’avions aussi raconté dans nos précédentes éditions, pour les besoins de sa campagne à l’intérieur du pays, le vieux Hercules C 130 acheté par Bozizé pour un montant de trois milliards (3.000.000.000) F CFA et qui croupissait depuis 2006 sans voler, va bientôt reprendre les airs après une réparation générale qu’une société basée au Portugal devrait assurer, pour un montant de deux millions d’euros (2.000.000 euros) soit un milliard cinq cent millions F CFA (1.500.000 milliards F CFA) environs, encore sur le dos du trésor national.


On le voit, le candidat Bozizé Yangouvonda a déjà visiblement plusieurs longueurs d’avance sur tous les éventuels candidats déjà ou non encore déclarés. Il n'est pas André Kolingba pour organiser des élections et les perdre. Reste qu’étant le président sortant, les électeurs centrafricains auront quand même à le juger sur son bilan à la tête du pays depuis la mascarade électorale de 2005. Le moins qu’on puisse dire est qu’il est catastrophique dans presque tous les domaines.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique