Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 22:45




  rebelle UFDR

Source:
Humanitarian and Development Partnership Team - Central African Republic (HDPT CAR)


Date: 04 May 2009


Points saillants


- Tensions inter communautaires à Birao

- De l'espoir pour les déplacés de Bokayanga

- Accès humanitaire pour 137.000 personnes


Contexte et sécurité
 

Accrochage entre ECOFAC et éleveurs


Le jeudi 30 avril à Gordil, au Nord Est du pays, 2 éleveurs se sont présentés vers 13h00 au point d'eau du Programme Ecosystème Forestier en Afrique Centrale (ECOFAC) avec leurs boeufs. Ce qui est perçue comme une provocation pour les éléments de l'ECOFAC.


Il s'en est suivi une bataille armée qui a durée plus de deux heures entre d'un coté l'ECOFAC, l'Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR) et la population et de l'autre coté les éleveurs.


La population s'est rendue à la base ECOFAC munie d'armes à feu, d'armes blanches et même d'une lance-roquette.


Le calme est revenu vers 15h30, l'UFDR ayant repoussé les éleveurs. Aucun blessé n'a été rapporté par MSF-Hollande au cours de ces affrontements. Il n'y a pas eu non plus de déplacement de la population ni de destruction, les hostilités s'étant déroulées à la périphérie de la ville.
 

Tensions inter communautaires à Birao 


A Birao, au Nord Est, ce même Jeudi, la tension était montée à l'arrivée d'un groupe d'éléments UFDR armés. Des menaces issues de la communauté Kara avaient été préalablement portées à l'encontre du Cheik Tidjiane, le chef traditionnel de la communauté Goula, après la découverte il y a 8 jours entre Delembe et Serghobo au Sud de Birao du corps d'un jeune Kara. Ce meurtre serait attribué à un élément UFDR selon la population locale. L'UFDR étant à majorité Goula.


Le maire de Birao refusait de laisser transiter le cheik dans sa ville, d'où les tensions. Après médiation, le cheik a finalement pu traverser la ville avant d'être escorter par des éléments UFDR et Forces Armées Centrafricaines (FACA) jusqu'à Am Dafok à la frontière soudanaise. La ville a repris son calme.


Vivres et non vivres aux déplacés de Bokayanga


330 ménages soit plus de 1700 bénéficiaires ont reçu par ménage une ration alimentaire complète pour un mois et un kit de non vivres ce jeudi 30 avril au village Moudou.

Remis par le Comité International de la Croix Rouge (CICR), ce don constitue une assistance d'urgence pour les populations de Moudou 1& 2, Bokayanga et Kengar.


Ces populations, victimes des récents affrontements entre les Forces Armées Centrafricaines (FACA) et le Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC), ont fuit dans la brousse laissant derrière eux tous leurs effets et provisions.


La ration alimentaire est composée d'1 kg de sel, de 60 kg de mais, de 10l d'huile et de 20 kg d'arachide. Le kit pour sa part regroupe 3 pagnes, 1 seau, 1 jerrican, 1bassin, 2 savons, 2 couvertures, 1 natte, 2 moustiquaires, 1 bâche et un kitchen set.


Pour plus d'informations : Noel Audhasse, CICR, (236) 75 04 21 32, bangui.bng@icrc.org Find more information on http://www.hdptcar.net/blog/

 

Centrafrique  8000 personnes déplacées à la suite de combats entre larmée et un groupe de rebelles




Les Afriques 11-05-2009



Selon l’organisation Médecins sans frontières, 8000 personnes ont été obligées de fuir dans la brousse à la suite d’une nouvelle escalade de violence entre l’armée et un groupe rebelle dans le nord de la République centrafricaine (RCA).




Ces milliers de déplacés dans la région de Kabo et de Moyenne Sido « vivent dans des conditions très précaires en cette saison des pluies, sans accès aux soins de santé et hors de portée de l’aide humanitaire », selon MSF.

 

 

 

Centrafrique : Le FMI accorde un financement de 15 milliards FCFA




 

Les Afriques 04-05-2009

 

Le Fonds monétaire international (FMI) a décidé de débloquer 15 milliards FCFA au titre d’un appui supplémentaire dans sa lutte contre la pauvreté. 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Humanitaire