Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 22:15





En attendant le dénouement de la situation diplomatico-judiciaire très alambiquée de son escroc d’ami, l’Indo-pakistanais Saifee Durbar qu’il dit n’avoir nommé vice-ministre des affaires étrangères et de la coopération qu’à titre purement « honorifique », Bozizé semble avoir désormais jeté son dévolu sur quelqu’un d’autre dans le but de continuer à entretenir les relations financières obscures et maffieuses. Il s’agit en l’occurrence du consul honoraire de Centrafrique au royaume de  Belgique, un citoyen belge d’origine russe, un certain Dimitri Mozer. Récemment, le président centrafricain l’a même fait venir à Bangui où il a été reçu en grande pompe et lui a même remis une décoration.
 
Selon des informations dignes de foi, Bozizé lui aurait demandé de lui acheter une quarantaine de motos d’escorte pour vip ainsi que des voitures de luxe en prévision du prochain sommet des chefs d’Etat de la CEMAC qui devrait en principe se tenir à Bangui. Bozizé est actuellement le président exercice de cette institution de l’Afrique centrale dont Bangui abrite du reste le siège.


Toujours selon nos informations, Bozizé songe sérieusement se rendre encore à Bruxelles après avoir pris part aux festivités d’investiture du nouveau président sud africain Jacob Zuma qui doit se dérouler samedi prochain. On lui prête l’intention d’utiliser les relations du fameux consul honoraire de Centrafrique en Belgique, Dimitri Mozer, pour vraisemblablement l’aider à nouer des contacts avec la maffia russe en vue d’éventuels achats d’armes de guerre en Russie.


Bozizé aime bien se rendre à Bruxelles où étant proche d’Anvers, l’une des  places mondialement connue du diamant, il réussit à écouler quelques unes de ses précieuses pierres. C’est ainsi que courant janvier dernier, à un acheteur qui voulait lui remettre des billets en dollars contre des diamants, il lui aurait exigé plutôt des billets d’euros, obligeant celui-ci à aller se procurer des billets d’euros sur le célèbre marché du système D de « Matongué » à Bruxelles.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation