Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 20:42


 

APA Bangui 07-05-2009 (Centrafrique) Le Comité international de la Croix Rouge (CICR) a procédé jeudi à la distribution d’outils agricoles et de 35 tonnes de semence dans ses trois sous délégations centrafricaines de Birao (nord-est), Kaga Bandoro et Paoua, dans le nord-ouest de la Centrafrique, a appris APA à Bangui.


Les semences (arachides, maïs, sorgho et mil) et les outils agricoles ont été distribués à quelque 13 000 habitants dans 40 villages situés dans les zones touchées par les conflits armés, a indiqué un communiqué de presse du CICR.


Le coordonnateur des programmes pour la sécurité économique du CICR à Bangui, M. Jules Amoti, a expliqué que l’opération vise à « améliorer la production semencière et à accroître la productivité agricole, afin que la population puisse devenir autonome et disposer de produits alimentaires de qualité et en quantité suffisante.


Dans son communiqué, le CICR a précisé que les arachides, le maïs, le sorgho et le mil ont été choisis parce qu’adaptés aux besoins et aux conditions climatiques locales alors que les outils agricoles ont été remis aux agriculteurs pour leur permettre d’accroître la surface cultivée.


Par ailleurs, en accord avec les villageois, un programme de formation aux techniques de culture attelée et de multiplication des semences a été organisé par le CICR.


La formation a aussi porté sur le choix des parcelles, les types de semis, l’espacement des plants, l’entretien des cultures, les techniques de récolte et la gestion des récoltes.


Ces dernières années, des centaines de milliers de Centrafricains ont fui leurs villages en raison des affrontements entre les groupes rebelles et les forces armées centrafricaines (FACA), dans le nord du pays.


A leur retour, les réfugiés sont confrontés à d’énormes difficultés. Le plus souvent, leurs maisons ont été brûlées ou détruites, leur bétail emporté et leurs champs dévastés.


Selon le communiqué du CICR, une grande partie de la population centrafricaine doit faire face à une baisse de la production et de la vente des produits agricoles à cause des conflits armés ».


Alors que de 2006 à 2008, le CICR a mis l’accent sur l’aide d’urgence, notamment la distribution des vivres et des articles domestiques essentiels, en 2009, l’organisation a décidé de consacrer une grande partie de son programme à la relance de la production agricole, afin de soutenir la population vivant essentiellement de l’agriculture, conclut le communiqué.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Humanitaire