Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 20:28

 


Bozizé qui doit se rendre à Pretoria pour assister à la cérémonie d’investiture du futur président sud africain, Jacob Zuma, prévue pour se dérouler le 9 mai prochain, avait ardemment voulu être à nouveau reçu par le commissaire au développement et à l’action humanitaire de l’Union européenne, Louis Michel, sans doute pour négocier avec lui le financement par son institution du programme DDR. Manque de bol, il a dû comprendre après laborieuses explications, que le mandat de celui-ci prenait fin le 7 mai 2009 et qu’il n’était pas possible d’envisager le déplacement de Bruxelles pour lui.


S’agissant des relations entre Bangui et Pretoria, Bozizé doit effectivement avoir quelques inquiétudes quant à la poursuite de la coopération, notamment militaire, que son régime a entretenue jusqu’ici avec l’Afrique du Sud dont le ministre de la Défense, Mosiuoa Lekota
, était même venu à  Bangui en visite de travail et d’amitié. S’il avait pu conclure avec le gouvernement de Thabo Mbeki un accord de défense, dont on ignore jusqu’à présent le contenu, rien ne dit qu’avec l’arrivée de Jacob Zuma aux affaires sud africaines, certaines clauses demeurées secrètes, ne soient revues. Cet accord de défense a permis au président Bozizé de bénéficier jusqu’à présent, non seulement d’une assistance militaire de soldats et officiers sud africains, mais d’amasser un important arsenal d’armes de guerre en provenance d’Afrique du Sud. C’est ainsi que dans la nuit du 6 au 7 décembre 2008 par exemple, un avion cargo avait déchargé sur le tarmac de l’aéroport Bangui Mpoko, vingt huit (28) tonnes d’armes lourdes qui ont aussitôt pris la destination des nombreuses caches telles que la garnison de Bossembélé, Bézambé et autres.


Il faut aussi rappeler que l’enrichissement sans cause de Bozizé et Ndoutingai a commencé en Afrique du Sud avec les milliards qu’ils ont reçus en dessous de table en concédant un permis minier à la filiale sud africaine d’URAMIN pour l’exploitation de l’uranium de Bakouma. Le 11 mars dernier, Bozizé avait inauguré un nouvel immeuble au ministère des mines dont la construction a dû coûter un peu plus de trois cents millions de F CFA. Il avait déclaré à cette occasion que les autres ministères devraient prendre exemple sur celui des mines où trône comme par hasard son parent Sylvain Ndoutingai. Il avait ajouté que cet immeuble avait été construit sur fonds propres ! Où, si ce n’est en Afrique du Sud, Ndoutingai a-t-il pu trouver aisément ces centaines de millions de F CFA qualifiés par Bozizé de « fonds propres »?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE