Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 18:30


APA Libreville (Gabon)
21-04-2009 - Le passeport biométrique de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) doit en principe entrer en vigueur le 1er janvier 2010, a appris APA de source proche du ministère gabonais des affaires étrangères.

L’entrée en vigueur de ce document signe la libre circulation des personnes dans l’espace CEMAC, une organisation regroupant le Cameroun, le Congo, la Centrafrique, le Gabon, la Guinée-Equatoriale et le Tchad.


C’est en principe le dimanche 1er juillet 2008 que le passeport CEMAC devait officiellement entrée en vigueur.

Mais en raison de certains préalables posés notamment par le Gabon et la Guinée-Equatoriale, les deux pays pétroliers de la CEMAC et les moins peuplés de la sous-région, l’établissement du précieux document a pris du retard.


Pour justifier ses réserves, le Gabon, pays de 1.500.000 habitants, pose notamment le problème de sa sécurité. En plus d’exiger que le passeport soit biométrique, ce pays souhaite également le renforcement de la coopération policière entre les Etats membres (...).


La Guinée-Equatoriale est également assise sur le même argumentaire que son voisin. L’attaque contre le palais du président Téodoro Obiang Nguema Mbasogo à Malabo, en février dernier, par des individus non identifiés, conforte les réticences de ce pays de 540.000 habitants pour l’institution de la libre ciculation des personnes dans l’espace CEMAC.


Redoutant égalemet une attaque extérieure, le Gabon a également pris en mars dernier des mesures de sécurité drastiques, marquées par le renforcement des contrôles aux frontières et la fouille sytématique des véhicules et des passagers à tous les points de sortie et d’entrée de Libreville, la capitale.

« Quelles soient les conditions, le passeport de la CEMAC doit entrer en vigueur en 2010. Ainsi en a décidé le conseil des ministres de la CEMAC », a confié à APA la même source proche du ministère gabonais des AE.


Lors du sommet de la CEMAC tenu le 25 avril 2007 Ndjamena (Tchad), les chefs d’Etat des pays membres de la CEMAC avaient notamment pris la décision de rendre effective la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire.

Au cours de cette même réunion, l’entrée en vigueur du passeport CEMAC avait été fixée pour le mois de juillet 2007.


Le sommet de la CEMAC tenu à Yaoundé (Cameroun)le 24 juin 2008 avait préconisé l’accélération de la réduction des obstacles à la libre circulaion des personnes dans l’espace CEMAC.

Pour le moment, la RCA, le Cameroun, le Congo et le Tchad respectent la consigne. Les ressortissants de ces quatre pays peuvent circuler sans visas dans le sous espace ainsi crée.


Pour le Gabon et la Guinée-Equatoriale, il avait été décidé que le processus se ferait progressivement.

Instrument de libre circulation de personnes, le passeport CEMAC a été adopté lors d’un conseil des ministres de l’organisation tenu à Bangui (Centrafrique), le 21 juillet 2001.

Le document est délivré aux ressortissants des Etats membres dans les mêmes conditions que les passeports nationaux.

L’impression, la gestion et la délivrance de ce passeport incombent à chaque Etat membre.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales