Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 17:15

Conseil de sécurité

 



14 avril 2009

 

Rapport du Secrétaire général sur la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad

 

1. Le présent rapport est soumis en application de la résolution 1861 (2009) du Conseil de sécurité en date du 14 janvier 2009, par laquelle le Conseil a prorogé jusqu’au 15 mars 2010 le mandat de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), autorisé le déploiement d’une composante militaire qui succédera à la force militaire de l’Union européenne (EUFOR) tant au Tchad qu’en République centrafricaine, et décidé que le transfert d’autorité entre l’EUFOR et la composante militaire de la MINURCAT aurait lieu le 15 mars 2009.


2. Le rapport rend compte des faits survenus en relation avec le mandat de la MINURCAT depuis la parution de mon rapport du 4 décembre 2008 (S/2008/760). Il décrit les derniers préparatifs, menés en collaboration étroite avec l’Union européenne, avant la passation des pouvoirs entre l’EUFOR et la MINURCAT. Il met en outre en lumière les négociations qui ont eu lieu entre la MINURCAT, d’une part, et les Gouvernements tchadien et centrafricain, d’autre part, sur les accords administratifs et juridiques liés au déploiement de la force des Nations Unies. Le rapport fait également le point sur le processus de constitution et de déploiement de la force, ainsi que sur les progrès enregistrés dans l’accomplissement du mandat de la MINURCAT.


Évolution de la situation politique en République centrafricaine

 

7. Un dialogue politique sans exclusive a eu lieu du 8 au 20 décembre 2008 entre le Gouvernement et les principaux groupes politiques et militaires. Le 19 janvier 2009, le Président Bozizé a signé un décret portant nomination du nouveau gouvernement. Cependant, la situation sur les plans politique, socioéconomique et de la sécurité demeure fragile. Un exposé détaillé sur la situation dans la République centrafricaine a été présenté au Conseil de sécurité le 10 mars 2009 (voir S/PV.6091) par le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau d’appui à la consolidation de la paix, François Lonseny Fall.


14. Un calme relatif a continué de régner dans la zone d’opérations de la MINURCAT, au nord-est de la République centrafricaine. Cependant, l’insécurité résultant des affrontements entre les forces gouvernementales et les rebelles dans le nord du pays a créé des déplacements de population vers le Tchad (voir sect. E ci-dessous).

Réagissant à la prolifération de groupes armés dans la région frontalière nord de la République centrafricaine, les forces armées nationales tchadiennes s’attachent à renforcer leurs troupes le long de la frontière sud du Tchad.


20. Depuis la mi-janvier 2009, les affrontements entre des factions rebelles et les forces armées de la République centrafricaine ont provoqué un nouveau flux de réfugiés dans la région tchadienne de Salamat en provenance du nord-est de la République centrafricaine. Le HCR a estimé à environ 16 000 le nombre de nouveaux réfugiés au Tchad, ce qui porte le nombre total de réfugiés recevant une aide humanitaire dans ce pays à environ 320 000. Les nouveaux réfugiés, dont 80 % de femmes et d’enfants, sont actuellement regroupés dans plusieurs sites proches de la frontière avec la République centrafricaine.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales