Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 03:59




BANGUI - 20 avril 2009 18h56 (AFP) - Aucun journal privé centrafricain ne paraîtra pendant quinze jours, ont décidé lundi leurs éditeurs, solidaires de leur confrère indépendant "L'Hirondelle", suspendu par le Haut-Conseil de la Communication (HCC) pour cette même durée à partir de ce lundi.


"Les éditeurs de la presse privée indépendante de Centrafrique, ont décidé de protester contre la décision du HCC. Les journaux ne vont pas paraître pendant quinze jours à partir du 21 avril",
a affirmé Pierre Débato II, président de l'Observatoire des médias centrafricains (OMCA)


Quotidien indépendant très lu dans le pays, "L'Hirondelle" a été suspendu par le HCC pour avoir publié "un document appelant à la sédition des Forces armées" et violé l'article 29 de la loi sur la communication: "le journaliste doit s'interdire de publier toutes informations susceptibles de nuire à la souveraineté, à l'intégrité et à la sécurité de la RCA", selon le communiqué du HCC.


Le journal, qui n'est pas paru lundi, avait publié le 2 avril l'opinion d'un ancien capitaine de l'armée qui interpellait les autorités militaires sur la sécurité dans le pays.
Le directeur de publication de l'Hirondelle Judes Zossé a précisé à l'AFP: "Le ministère de la Défense m'a adressé deux droits de réponses que j'ai publiés. Je ne comprends pas cet acharnement du HCC".


C'est la seconde suspension d'un journal, décidée par le HCC cette année après celle d'un mois du quotidien "Le Citoyen" en janvier. Cette suspension avait débouché sur des "journées sans journaux" à l'appel du Groupement des éditeurs de la presse privée indépendante de Centrafrique (Géppic).


Le HCC reprochait au Citoyen d'avoir "insulté" et utilisé des "termes indécents" envers les autorités en les qualifiant notamment de "kpanda", mot en langue nationale sango désignant un chien chétif et galeux.




 

Centrafrique : Le quotidien l'Hirondelle suspendu de parution pour 15 jours par le HCC


Bangui, 18 avrilo (ACAP) - Le Haut Conseil de la Communication (HCC), a suspendu vendredi 17 avril 2009, la parution du quotidien L’Hirondelle, pour une durée de quinze (15) jours, "pour publication d’un document appelant à la sédition des Forces Armées Centrafricaines (Faca)", dans sa livraison n° 2051 du jeudi 2 avril 2009.


 
Pour le HCC, en publiant un article de ce genre, le Journal L'Hirondelle a violé l’article 29 de l’ordonnance n° 05.002 du 22 février 2005 relative à la liberté de la Communication en République Centrafricaine qui stipule que « le Journaliste doit s’interdire de publier toute information susceptible de nuire à la souveraineté, à l’intégrité et à la sécurité de la République Centrafricaine ».


 
Par ailleurs le Président du HCC, Pierre Sammy Macfoy, demande au Procureur de la République, aux Directeurs généraux de la Gendarmerie nationale et de la Police Centrafricaine de veiller à l'observation de cette décision.


 
En outre le Groupement des éditeurs de la presse privée indépendante de Centrafrique (GEPPIC) a annoncé lors d'une réunion des responsables des Journaux, la publication lundi prochain d'un "article collectif" sur la situation et de suspendre les parutions durant toute la durée de la sanction du Journal L'Hirondelle.


 
Signalons que les relations entre le Haut Conseil de la Communication et la presse privée indépendante ont toujours été tendues.


 
En janvier dernier, lorsque le HCC avait suspendu de parution le Journal Le Citoyen pour une durée d'un mois, le GEPPIC avait fait observer plusieurs journées sans journal pour d'une part témoigner sa solidarité à ce journal et d'autre part condamner les agissements du HCC.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Livres - Médias