Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 19:49



APA Bangui (Centrafrique) 17-04-2009 - Le Fonds monétaire international (FMI) va débloquer 15 milliards de FCFA au bénéfice de la Centrafrique au titre de l’année 2009-2010, dans le cadre d’un appui supplémentaire destiné à inciter les autres bailleurs à soutenir ce pays dans sa lutte contre la pauvreté, a appris APA.


Au cours d’une conférence de presse, jeudi à Bangui, à l’issue d’un séjour de deux semaines en Centrafrique, le chef de mission du FMI, M. Martin Petri, a brossé un tableau sombre de la situation économique dans ce pays enclavé, classé parmi les plus pauvres au monde.


« L’activité économique a ralenti en 2008 sous l’effet des chocs endogènes et exogènes, la croissance réelle du PIB a chuté à 2,2% et le déficit du compte courant s’est creusé pour atteindre presque 10% du PIB suite à la hausse des prix du pétrole sur le marché international et à la baisse drastique de nos deux principaux produits d’exportation que sont le bois et le diamant »,
a expliqué M. Petri.


Il a toutefois ajouté que « malgré cette évolution défavorable, les résultats budgétaires ont été encourageants et les recettes intérieures ont augmenté par rapport au PIB tandis que les dépenses ont fait l’objet d’une gestion prudente ».


Le chef de mission du FMI a également ajouté qu’un excédent budgétaire primaire intérieur a été enregistré alors que d’importants progrès ont été notés dans la mise en œuvre des reformes structurelles.

« La gestion de des finances publiques s’est améliorée avec le renforcement de l’administration des recettes et de la gestion des finances publiques », a-t-il encore dit, soulignant que le gouvernement centrafricain a fait des progrès significatifs pour atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE (Pays pauvres très endettés).


 
« Les équipes du FMI et de la Banque mondiale évalueront l’état d’avancement de la mise en œuvre des déclencheurs au cours des semaines prochaines »,
a-t-il conclu.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie