Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 00:16

 

 

104613.jpg

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 22 Février 2011 15:11

Le gouvernement centrafricain vient de prendre en compte la préoccupation sécuritaire de la population de la ville de Birao. Un détachement militaire d’environ 300 hommes vient d’être envoyé dans cette ville stratégique de l’extrême nord-est de la Centrafrique.

Selon des sources militaires, ces hommes auront pour mission la sécurisation de la ville et le renforcement de la position de quelques centaines de soldats de la région militaire de la Vakaga, en poste à Birao.

Le 14 février dernier, la population de Birao a manifesté son inquiétude à l’annonce du retrait des éléments de l’armée tchadienne. Cette force tchadienne s’était déployée en renfort aux FACA (Forces armées centrafricaines) depuis le mois de novembre 2010, pour chasser les rebelles de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) et ceux du rebelle tchadien Mahmath Nouri, qui avaient attaqué et occupé Birao le 24 novembre dernier.

Le déploiement d’un fort contingent de l’armée centrafricaine est un soulagement pour la population de cette ville, fréquemment victime des attaques à répétition des groupes armés identifiés ou non. Il faut d’ailleurs rappeler qu’en pleine campagne électorale, 2 candidats à la députation membres du MLPC (Mouvement de libération du peuple centrafricain) étaient tombés dans une embuscade tendue par les éléments rebelles de la CPJP dans la région. Ils avaient été battus, dépouillés de leurs biens et leur voiture saisie.

En même temps que l’arrivée de ces renforts pour sécuriser la ville, le gouvernement annonce également l’envoi prochain à Birao de personnel médical qualifié. Le ministère de la Santé publique et de la Population va envoyer dans les prochains jours, une nouvelle équipe pour le fonctionnement de  l’hôpital préfectoral. Suite à l’attaque et à l’occupation de la ville en novembre dernier seuls deux agents étaient restés, un assistant de santé et un assistant accoucheur. Le médecin-chef avait été tué par les rebelles.

 

 

Des relais communautaires pour promouvoir les Droits de l’Homme

Radio Ndéké Luka Lundi, 21 Février 2011 13:54

L’ONG Mercy Corps s’engage  à appuyer l’avancement  des  Droits  de l’homme en Centrafrique. Elle a ouvert ce 21 février 2011 à Bangui, un atelier de formation des cadres des ONG des Droits de l’Homme, sur les techniques de plaidoyer.

L’objectif de la formation est de renforcer les capacités de ces ONG à mener des actions efficaces de plaidoyer en faveur des personnes victimes des différentes violences ou injustices sociales.

Selon Ousmane Kabelet Camara, gestionnaire de projet à Mercy Corps en Centrafrique, l’ONG « entend renforcer la capacité des organisations de défense des Droits de l’Homme afin de les rendre capable d’interagir avec le gouvernement tant au niveau national qu’international ». Pour lui c’est aussi pour « la valorisation des Droits de l’homme, pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens et pour interagir dans le cadre de la bonne gouvernance ».

Durant la formation, les participants seront outillés sur les techniques de recherche et de plaidoyer. Ils auront à l’issu de la formation à produire un travail sur le terrain afin d’avoir et de créer des relais communautaires qui prendront en compte ces questions des droits de l’Homme.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation