Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 18:56





COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FEDERATION EUROPE DU MLPC
 
 

Au sortir du Dialogue Politique Inclusif la communauté nationale et internationale s’attendaient tout naturellement à voir enfin la République Centrafricaine retrouver la paix, une paix durable qui devrait permettre de préparer dans la sérénité les échéances électorales de 2010. Le peuple centrafricain était en droit d’aspirer à un meilleur avenir, notamment avec la mise en œuvre intégrale des recommandations issues de cet important forum.


 Alors que tous les protagonistes de ce dialogue soutenu par la communauté internationale, en particulier l’UE, l’UA, l’ONU, la Francophonie et la France, attendent une application scrupuleuse desdites résolutions, le général BOZIZE et son régime de prédateurs s’emploient au contraire à des opérations d’assassinats programmés de cadres et personnalités politiques de l’opposition.

Ces actes d’une époque révolue et dignes d’un pouvoir dictatorial et sanguinaire, ont déjà coûté la vie à d’imminents compatriotes tels Maître WANFIYO GOUNGAYE disparu dans un obscur accident, le commissaire de police TREPASSE froidement assassiné et son collègue SAMA mort des suites de violences infligées par la garde prétorienne de BOZIZE.


Des informations de source digne de foi font état d’un complot ourdi par le général BOZIZE afin de « liquider par tous les moyens » le Président du MLPC, le Camarade Martin ZIGUELE, lors de ses déplacements en provinces dans le cadre de la restructuration et la redynamisation des organes du Parti. Ces informations viennent confirmer les menaces de mort proférées par un gendarme à l’encontre du Camarade ZIGUELE au cours des visites des fédérations des localités de NANA-MBAERE et de la LOBAYE. Cet élément des forces de l’ordre avait déclaré sans ambages avoir reçu des ordres « du plus haut sommet de l’Etat » pour arrêter et « nettoyer » le cortège du MLPC. Cette situation a amené le Bureau Politique à protester officiellement auprès du Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Centrafrique (BONUCA) et du Ministre de la sécurité publique.


Au jour d’aujourd’hui, La Fédération EUROPE-AMERIQUES-ASIE-MOYEN ORIENT-OCEANIE du Mouvement de Libération Peuple Centrafricain (MLPC) s’étonne que, malgré l’engagement du ministre de la sécurité publique à prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter toute entrave au fonctionnement légal du MLPC, de tels projets criminels soient encore à l’ordre du jour. En conséquence elle :


· Condamne énergiquement le gangstérisme d’Etat instauré par le général BOZIZE et son gouvernement prédateur ;

· Prend à témoin la communauté nationale et internationale des lourdes conséquences que pourraient engendrer l’aboutissement de ces projets d’assassinats.


Le Bureau Fédéral en appelle à tous les Démocrates d’exiger la stricte application des recommandations du Dialogue Politique Inclusif afin de créer un climat de confiance permettant au peuple centrafricain d’aller sereinement aux élections générales de 2010.

Fait à Paris le 1er avril 2009.

 

Pour le Bureau Fédéral,

Le Président

 

Jean-Didier KABRAL

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique