Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 14:26




LIBREVILLE 2 avril 09 (AFP) — La compagnie sud-africaine South African Airways (SAA) va acquérir 40% des actions du futur transporteur des six pays de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cémac), Air Cémac, a rapporté jeudi le quotidien national gabonais L'Union.


Les dirigeants de SAA "se sont engagés au terme de l'aboutissement des négociations à prendre 40% du capital de la compagnie" Air Cémac, selon le vice-président de la Commission de la Cémac, le Gabonais Jean-Marie Maguena, cité par le journal.


D'après L'Union, SAA sera l'actionnaire majoritaire du transporteur régional, devant les six Etats membres de la Cémac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) qui disposeront ensemble de 30% des actions (5% pour chaque Etat).

La Banque des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC), institution de la Cémac, "s'est engagée à hauteur de 15% dans la compagnie".


"C'est donc 85% du capital qui est déjà libellé. La Cémac souhaite que les 15% des actions restantes soient souscrites par les opérateurs privés de la sous-région" selon des modalités à définir prochainement, a précisé le journal.


Aucune date n'a été fournie pour le démarrage des activités d'Air Cémac, dont le lancement était initialement annoncé pour 2005.

Fin janvier, le président en exercice de la Cémac, le chef de l'Etat centrafricain François Bozizé, avait indiqué à la presse à Libreville que les dirigeants devaient régler "une question de siège" pour l'aboutissement du projet.


Selon L'Union, le Congo et le Tchad sont en lice pour accueillir le siège d'Air Cémac. De même source, la compagnie Royal Air Maroc (RAM) avait été citée comme "partenaire stratégique" et des négociations avaient été menées avec Bruxelles Airlines, mais les discussions n'avaient pas abouti.

Il est généralement ardu de relier par des vols directs les six pays de la Cémac. Billets à prix prohibitifs, liaisons peu régulières ou tronçonnées font partie des entraves au développement du transport aérien intra-régional.


Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE