Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 15:15




APA Bangui (Centrafrique) 31-03-2009 - Le président du Mouvement démocratique pour la renaissance et l’évolution de Centrafrique (MDREC), Joseph Bendounga, a mis en garde, mardi, contre un éventuel report des élections présidentielles prévues en Centrafrique en 2010.


Dans une déclaration rendue publique à Bangui, M. Bendounga a indiqué que le report des élections groupées de 2010 pourrait faire courir au pays un réel péril.

Le président du MDREC a appelé à la mobilisation de tous les partis politiques et de la société civile pour éviter qu’une telle éventualité ne se produise.


«Aujourd’hui, nous sommes à onze mois et douze jours de la date du premier tour des élections groupées de 2010 et rien ne bouge tant du coté des partis politiques que celui du régime Bozizé»,
a fait observer M. Bendounga, dans sa déclaration, rappelant que le président François Bozizé a signé l’ordonnance instituant la Commission électorale mixte indépendante (CEMI) le 30 avril 2004.


La mise en place de cet organe a eu lieu, le 13 mars 2005, soit onze mois et dix huit jours avant la date du premier tour des dernières élections présidentielles et législatives, souligne la déclaration, préconisant «la tenue sans délai des assises de l’opposition centrafricaine, afin d’harmoniser les points de vue et proposer des solutions idoines qui permettrons à notre pays de respecter le calendrier électoral».


«Le silence des partis politiques de l’opposition ainsi que de la société civile les rendra coupables de complicité de la mauvaise préparation des élections groupées de 2010 ainsi que de la prolongation du mandat du président sortant François Bozizé»,
conclut la déclaration.

Selon les recommandations du dialogue politique inclusif (DPI), la CEMI devait être mise en place au mois de mars 2009, dans la perspective des élections municipales et présidentielles prévues respectivement en 2009 et 2010.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique