Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 22:55



Plusieurs décrets signés les 24 et 25 mars courant du général François Bozizé, ont rayé du contrôle des forces armées plusieurs militaires et gendarmes. Les motifs invoqués pour ces radiations traduisent assez bien le terrible malaise qui traverse actuellement les rangs des forces armées centrafricaines et qui remonte en réalité à plusieurs années déjà à savoir : le manque total de motivation des soldats pour effectuer les missions dans l’arrière pays, en particulier dans les zones de conflit où ils pourraient se faire trucider par les éléments des diverses rébellions.


Très régulièrement, les dépouilles de soldats tombés durant les attaques et les embuscades tendues par la rébellion, sont de plus en plus ensevelies sur place ou parfois ramenées à Bangui et remises aux familles. Récemment, aux environs de Ndélé, neuf corps de soldats tués au combat auraient été abandonnés sur les lieux. Cette situation qui est contraire au code d’honneur,  moral et de déontologie des armées a suscité un grand émoi parmi les soldats qui décident de ne plus partir en mission. Actuellement à Bangui, ils se sont tous donné le mot : avoir toujours dans leur musette un complet de vêtements civils pour le cas où…


Après l’attaque de la garnison de Bossembélé en février dernier, Bozizé qui s’était aussitôt rendu sur les lieux en inspection, avait en guise de sanction, fait déshabiller le capitaine Modoye commandant de la base qui a été immédiatement mis aux arrêts et jeté en geôle au camp de Roux à Bangui. Il lui est reproché d’être profondément endormi pendant que les assaillants opéraient tranquillement.

 

Pour les radiations, il s’agit de :

Doram St Cyr matricule 2.1048, lieutenant du bataillon d’intervention territoriale (BIT3) rayé du contrôle de l’armée nationale et renvoyé dans son foyer. Motif : « défaitisme et forfaiture en zone opérationnelle ».


Yafondo Firmin mle 79.10.3083
, sous-lieutenant de gendarmerie mis à la retraite d’office et rayé du contrôle de l’armée nationale. Motif : « manquements très graves dans l’exercice de ses fonctions pouvant nuire à la sécurité de l’Etat »


Kokpakpa Florent, mle 87.2.1846, sergent du BSS

Dobozendi Daniel, mle 94.2.1140 caporal chef du BIT 2

Kagounguéré Bernard, mle 94.2.1468 du BIT 2


Motif de radiation : « défaitisme et forfaiture en zone opérationnelle »

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation