Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 18:55



Gabon : Plusieurs chefs d’Etats africains aux obsèques de la première dame du Gabon


 
LIBREVILLE, 19 mars (Infosplusgabon) - La cérémonie de recueillement devant la dépouille de la première dame du Gabon, s’est poursuivi jeudi à Libreville vers 11heures 50 locales après la mise en place des chefs d’Etat et de gouvernements amis venu soutenir moralement le président Omar Bongo Ondimba.

 

Ont fait le déplacement de Libreville : François Bozizé de Centrafrique, Hanani Toumani Touré du Niger, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo de Guinée Equatoriale, Idriss Deby du Tchad, Faure Gnassingbe du Togo, Thomas Yayi Boni du Bénin, le Conseiller de sa Majesté le roi du Maroc, Alassane Dramane Ouattara, Laurent Gbagbo, Fradique de Meneses de Sao Tome et Principe, Sassou Nguesso du Congo et Mme Kabila représentant son époux Joseph Désiré Kabila de la RDC.


Plusieurs autres personnalités dont le Premier ministre de la Guinée Conakry, le Haut représentant du Secrétaire général des Nations Unies etc, ont rendu un hommage à la dépouille de la première dame du Gabon qui s’était éteinte le 14 mars, à Rabat, au Royaume du Maroc.

C’est la délégation de la Guinée Equatoriale avec en tête le président Teodoro Obiang MBasogo et son épouse Constance qui ont déposé les deux premières gerbes de fleur au pied du cercueil d’Edith Lucie Bongo Ondimba.

Ils ont été suivis par Idris Deby Itno du Tchad, du représentant président Denis Sassou Nguesso, Isidore Mvouba, Premier ministre du Congo, puis par Laurent Gbagbo de Côte d’Ivoire, Frederique de Meneses de Sao Tome et Principe, le couple Hanani Toumani Touré du Niger, M. et Mme François Bozizé de Centrafrique, Faure Gnassingbe, Thomas Yayi Boni et son épouse.

Vers 16 heures locales, à la fin de la cérémonie religieuse, lors de la pause qui a suivi, quelques chefs d’Etat se sont retirés pour s’entretenir avec le président Bongo Ondimba avant de regagner leur pays respectifs.

 

Huit chefs d’Etat africains à Libreville pour les obsèques de Edith Lucie Bongo Ondimba

APA – Libreville (Gabon) - 19-03-2009 Huit chefs d’Etat africains ont effectué le déplacement de Libreville pour assister aux funérailles d’Edith Lucie Bongo Ondimba, épouse du président gabonais, Omar Bongo Ondimba, décédée samedi dernier au Maroc.

Il s’agit des présidents Idriss Deby Itno (Tchad), Teodoro Obiang Nguema (Guinée-Equatoriale), François Bozizé (Centrafrique), Fradique de Menezes (Sao Tomé et Principe), Amadou Toumani Touré (Mali), Thomas Yayi Boni (Bénin), Faure Gnassingbé (Togo) et Laurent Ggagbo (Côte d’Ivoire).

Les huit chefs d’Etat ont déposé chacun une gerbe de fleurs et se sont inclinés devant la dépouille installée sous une chapelle ardente montée pour les funérailles qui se déroulent au palais de la présidence de la République gabonaise, sur le boulevard du front de mer à Libreville.

La France a dépêché le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, Le secrétaire d’Etat à la Coopération, Alain Joyandet et la ministre de l’Intérieur, Michelle Alliot Marie.

Plusieurs autres pays sont représentés à un niveau ministériel, notamment le Sénégal et la Guinée-Conakry qui ont délégué leurs Premiers ministres, Cheikh Hadjibou Soumaré et Kabiné Komara.

La vie s’est arrêtée à Libreville et dans le Gabon tout entier depuis le rapatriement mercredi de la dépouille de Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée samedi dernier à Rabat, au Maroc, des suites d’une longue et pénible maladie.

Les deux jours consacrés aux obsèques ont été décrétés chômés sur toute l’étendue du territoire national. Tous les marchés sont fermés dans la capitale gabonaise où le seul centre névralgique reste le palais présidentiel. Un dernier hommage y sera rendu tout au long de la journée de jeudi à la défunte première Dame.

La dépouille de Edith Lucie Bongo Ondimba, fille du président congolais Denis Sassou Nguesso, quittera Libreville vendredi à 10h00 (9h00 TU) pour Brazzaville.

L’inhumation est prévue à Edu, village natal de son père, dans le nord de la République du Congo.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE