Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 01:41
 


 
 
APA Bangui (Centrafrique) 17-03-2009 - Le président centrafricain François Bozizé a annoncé mardi à Bangui, la relance de l’agriculture et de l’élevage, dans le cadre d’un vaste programme de relance de l’économie nationale.

«Beaucoup de réformes ont été déjà entreprises dans le cadre de la relance de l’économie centrafricaine et il ne reste qu’à lancer l’agriculture et l’élevage à travers le pays, avec la paix et la sécurité acquises, a déclaré à la presse le chef de l’Etat centrafricain.

«Nous allons prendre toutes les dispositions nécessaires pour que les secteurs sensibles qui ont subi les conséquences de la crise financière internationale tels que le bois et les mines soient maîtrisés», a-t-il dit, soulignant que «beaucoup a été fait, mais beaucoup reste à faire».

«Nous pensons qu’au cours des ces six dernières années, nous avons pu réconcilier les Centrafricains et nous avons pu assurer la sécurité, instaurer la paix et entamer la reconstruction du pays», a ajouté M. Bozizé, faisant un rapide bilan des six années qu’il a passées au pouvoir.

Concernant l’environnement des affaires, le chef de l’Etat centrafricain a affirmé que son pays disposait de textes régissant l’investissement et est disposé à faciliter les démarches des nouveaux investisseurs.

Il a remercié la communauté internationale pour ses différents appuis à la Centrafrique et a demandé à la population de «maintenir le cap des efforts entrepris dans le travail», en vue de la reconstruction du pays.

Par ailleurs, en sa qualité de président en exercice de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), le président Bozizé s’est dit satisfait de la journée de la CEMAC célébrée lundi à Bangui.

«C’est une fierté pour moi d’avoir le privilège de lancer la première journée de la CEMAC. (…) C’est une décision des chefs d’Etat pour se rapprocher de la population, et particulièrement de la jeunesse, afin de leur faire connaître ce que c’est que la CEMAC, ses attributions, sa vision, sa mission, la mission communautaire», a-t-il conclu.
 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique