Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 00:07



DESSIKOU, République centrafricaine, 11 mars (Reuters) - Une centaine de faux rebelles mais vrais jeunes cupides, intéressés par les primes à la démobilisation dans le cadre des accords de paix, ont été arrêtés en Centrafrique, ont annoncé les autorités.


"C'est un groupe de cent jeunes, composé en majorité de dockers venus de Bangui. Ils ont soutenu au début de l'entretien que nous avons eu avec eux qu'ils viennent de l'APRD pour les uns et de l'UFDR pour les autres",
a déclaré le ministre de la Communication Cyriaque Gonda faisant référence à deux mouvements rebelles.


"En réalité, il n'en est rien du tout , car au bout de nos discussions ils ont fini par avouer qu'ils se sont entendus depuis Bangui pour se faire passer pour des ex-rebelles afin d'être pris en compte et de bénéficier des avantages liés au programme du désarmement, démobilisation et réinsertion qui sera bientôt enclenché,"
a précisé Gonda à Reuters sur le point de désarmement du camp de Dessikou, au nord-est de Bangui.


"A Bangui, nous sommes rongés par le chômage et la pauvreté, voilà ce qui nous a poussés à mettre sur pied cette stratégie",
a confié un des faux rebelles, Bonaventure Gomtoua, 19 ans.

Le processus de paix avec les rebelles a été lancé l'an dernier mais les progrès sont jusqu'à présent relativement lents. Un des mouvements, les Forces démocratiques pour le peuple centrafricain (FDPC), a même rejeté ce processus le mois dernier et annoncé la mise sur pied d'une nouvelle alliance.


Mais un conseiller du président Francois Bozizé, Dieudonné Stanislas Mbango, a déclaré que le processus était bien engagé. "Pour l'instant, l'essentiel est fait. Nous allons assurer la suite en attendant la démobilisation et la réinsertion, qui commencera dans deux à trois mois", a-t-il dit à Reuters.


(Paul-Marin Ngoupana, édité par Marc Delteil)

© Thomson Reuters 2009 All rights reserved

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com