Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 10:13


Le recul est dû au perfectionnement des traitements

Le nombre de patients atteints par le VIH ne réagissant plus aux thérapies a fortement baissé entre 1999 et 2007 en Suisse. Une nouvelle combinaison de médicaments est à l’origine de ce progrès, conclut une étude soutenue par le Fonds national suisse (FNS) de la recherche scientifique.


Chaque année en Suisse, près de 800 personnes contractent le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Il est particulièrement nocif en raison de sa mutabilité. Celle-ci lui permet de développer des résistances aux médicaments et, en théorie, de se propager toujours davantage avec le temps. Or, si 50 à 57% des patients présentaient des virus résistants en 1999 en Suisse, ce taux n’atteignait plus que 37 à 45% en 2007, indiquait mercredi le FNS.


Ce recul est dû au perfectionnement des traitements, estiment les chercheurs à l’origine de l’étude suisse. L’efficacité des trithérapies, introduites après 1996, a considérablement augmenté dès 2001. Alors que plus de 75% des patients qui suivaient le traitement conventionnel développaient des virus résistants, cette part a chuté à 16% avec les nouveaux traitements antirétroviraux.


«Ce constat ne vaut cependant que pour la Suisse et des pays occidentaux de même niveau de développement, où les patients peuvent s’offrir ces médicaments», précise le communiqué. Les nouveaux traitements ne permettent pas de stopper la propagation des virus résistants, mais seulement de la freiner, ajoutent les chercheurs.

Source Le Temps 11 mars 2009.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Sciences