Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 13:54

Bangui, 14 fév. (ACAP)- L’ancien Premier ministre Henri Maïdou (73 ans) dirigera le Comité de suivi des recommandations du Dialogue Politique Inclusif (CSDPI), mis en place le 5 février dernier par le Président de la République, François Bozizé, a-t-on appris samedi de source officielle.

 

 

C’est ce qui ressort d’un décret présidentiel rendu public samedi 14 février et entérinant la composition du bureau du CSDPI désigné par consensus lors de la première réunion des vingt cinq membres de cet organe.

M. Maïdou sera secondé par M. Pascal Koyamené, secrétaire général du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), membre de l’Union des Forces Vives de la Nation (UFVN, opposition démocratique), tandis que l’ancien député Patrice Endjimoungou, du Front Patriotique pour le Progrès (FPP), occupe le poste de Rapporteur général, celui de délégué à la Communication, à la Sensibilisation et Porte Parole revient à Grébaye Djarnib de l’Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR, opposition armée).

Premier ministre sous Jean-Bedel Bokassa (14 juillet 1978 au 26 septembre 1979) et ancien vice-président sous David Dacko, Henri Maïdou a été nommé conseiller personnel du président Bozizé le 11 juillet 2003.

Chargé notamment de la question des droits de l’Homme au cabinet présidentiel, le président du CSPI a présidé auparavant les assises des Premiers Etats Généraux des Médias Centrafricains (27 août – 1er septembre 2007) puis ceux du récent Dialogue Politique Inclusif en tant que deuxième vice-président au côté de l’ancien président du Burundi, Pierre Buyoya, et du pasteur centrafricain Binguimalé.

Désignés sur la base des critères de compétence, d’intégrité morale et de civisme, les 25 membres du CSDPI ont pour mission de préparer et les prochaines élections générales par la révision du code électoral et la mise en place d’une commission électorale indépendante comprenant toutes les entités représentées au Dialogue Politique Inclusif tenu du 8 au 20 décembre dernier à Bangui.

Il convient de préciser que le CSDPI, dont le mandat est prévu pour prendre fin après la proclamation des résultats des élections de 2010, a été officiellement installé le 6 février dernier par le ministre d’Etat chargé de la Communication et du Suivi du Dialogue, M. Cyriaque Gonda.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique