Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 20:16

   

 

Les rebelles du Colonel Djibrine Dassert annoncent des combats avec les forces loyalistes

 

APA N’Djamena (Tchad) Le Mouvement pour la paix, la reconstruction et le développement (MPRD) du Colonel sudiste Djibrine Dassert, a annoncé la reprise des combats avec les forces loyalistes, dans un communiqué parvenu mercredi à APA à N’Djamena.


Les premiers accrochages ont eu lieu le 17 janvier indique, le communiqué, ajoutant que le MPRD a infligé des lourdes pertes humaines et matérielles aux forces gouvernementales.

Le mouvement du Colonel Djibrine Dassert affirme avoir détruit 8 véhicules de l’armée, tué 84 soldats des forces loyalistes et blessé 32 autres, dont le Colonel Demba, qui a été grièvement atteint, ajoute le même communiqué daté du 27 janvier.


Ces combats n’ont cependant été confirmés par aucune autre source. Toutefois, des témoins joints à Sarh par APA ont déclaré que des blessés de l’armée tchadienne avaient été évacués, des Monts Niellim, où opère le MPRD, à l’hôpital régional de cette ville, le plus grand centre hospitalier au sud-est du Tchad.


Les hostilités ont repris au moment même où des sudistes tchadiens ont annoncé, depuis le Cameroun, la création d’un nouveau mouvement rebelle dénommé les Forces progressistes pour l’indépendance et la renaissance (FPIR).


Dans un communiqué publié dimanche dernier à Douala, la capitale économique du Cameroun, la vice-présidente du FPIR, Mme Monique Dénéhodjimbeye, a réaffirmé l’ambition de son mouvement politico-militaire de renverser le régime en place à N’Djamena.

En plus du FPIR, qui entend lancer sa lutte à partir du Cameroun, trois autres mouvements politico-militaires opèrent dans le sud du Tchad, à savoir le MPRD du Colonel Djibrine Dassert, retranché sur les monts Niellim, dans le sud-est du pays, le Telssi-Renaissance nationale du Colonel Michel Mbaïlemel, qui s’est établi aux confins tchado-centrafricains.


Le Cameroun s’est toujours opposé à toute déstabilisation du Tchad à partir de son territoire.
La création du FPIR en terre camerounaise semble être un tournant.

Une nouvelle coalition rebelle dénommée l’Union des forces pour la Résistance (UFR), vient d’être également créée dans l’est du Tchad.


Selon des sources concordantes, l’UFR a déjà commencé à faire mouvoir ses troupes sur la frontière tchado-soudanaise, dans la perspective d’une reprise des hostilités avec le pouvoir de N’Djamena.


Un raid rebelle sur N’Djamena a échoué le 2 février 2008, grâce à l’intervention de l’armée française qui a sauvé de justesse le régime du président Idriss Deby Itno.


S’ils mettent leurs menaces à exécution, les rebelles tchadiens risquent cette fois-ci d’avoir affaire à forte partie car l’armée gouvernementale, ayant sans doute tirer les leçons de ses multiples échecs précédents, a basé sa stratégie de défense sur les blindés et l’aviation.


Le Général Idriss Déby Itno a acquis, pour les forces gouvernementales, plusieurs chars de combats, dont des blindés israéliens, et une bonne dizaine d’avions et d’hélicoptères.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches