Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 17:18






Le quotidien privé de Centrafrique Le Citoyen a été suspendu par le Haut conseil de la Communication (HCC) pour avoir insulté des autorités et aucun journal ne paraîtra mardi dans ce pays, par "solidarité" avec lui, a annoncé lundi à l'AFP l'association des éditeurs centrafricains.


Mardi sera "une journée sans journaux, en solidarité avec (...) Le Citoyen qui est injustement frappé par une décision du HCC", a déclaré Michel Alkhaly Ngady, président du Groupement des éditeurs de la presse privée indépendante de Centrafrique (Géppic).


Le Citoyen a été suspendu pour un mois depuis le 10 janvier pour, selon le HCC, avoir "insulté" et utilisé des "termes indécents" envers les autorités en les qualifiant notamment de "kpanda", mot en langue nationale sango désignant un chien chétif et galeux. Le journal avait, en septembre, traité les députés centrafricains de "kpanda" et qualifié l'actuelle législature de "kpandature".


Il avait repris les mêmes termes en janvier, en visant les autorités et la classe politique. Le Géppic ainsi que l'Union des journalistes de Centrafrique (UJCA) et l'Observatoire des médias centrafricains (Omca) avaient réclamé il y a moins de dix jours la révocation du HCC, qu'ils ont accusé de "violation" des dispositions légales et d'"incompétence".


"Les journalistes de Centrafrique décident, à l'unanimité, de retirer leur confiance aux neuf membres du HCC", avaient affirmé ces trois organisations dans une déclaration conjointe publiée à l'issue d'une assemblée générale, le 17 janvier.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société