Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 00:23




Bangui, 25 janvier (GABONEWS) – Le président de la Commission de consolidation de la paix pour la Centrafrique, l’Ambassadeur Jan Grauls, a déclaré « l'extrême urgence » de la mise en œuvre du programme Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) des ex-combattants en Centrafrique.

 

Cette déclaration a été faite au cours d’une conférence de presse qu'il donnait pour faire le compte rendu d’une mission qu’il a effectuée à Bangui pour, dit-il, « féliciter la classe politique centrafricaine » à cause des résultats satisfaisants du Dialogue politique inclusif (DPI).

"Si le programme DDR rate, les résultats du Dialogue Politique Inclusif sont compromis", a-t-il fait observer avant d’annoncer la disponibilité de la Communauté internationale à appuyer le processus.

Pour Jan Grauls, "les recommandations issues du Dialogue Politique Inclusif constituent une feuille de route" pour la République Centrafricaine et la Communauté internationale dans la recherche de la stabilité, de la sécurité et de la consolidation de la paix dans ce pays.

Le diplomate onusien s’est également réjoui de la formation d’un nouveau gouvernement représentatif de toutes les entités parties prenantes du DPI et respectueux des recommandations de ces assises.
« Tout cela est très apprécié pour la Centrafrique », a-t-il fait observer.

« Ce sont des événements qui font en sorte que la Communauté internationale perçoit la Centrafrique d’une autre manière, car la Centrafrique avait un problème d’image de par le passé, et grâce à ces événements, cette image commence à changer profondément et c’est une bonne chose pour le peuple centrafricain », a-t-il poursuivi M. Grauls.

L’Ambassadeur Grauls a également annoncé la finalisation cadre stratégique "qui est en quelque sorte un contrat entre la Centrafrique et la Communauté internationale “et comportant tous les engagements des deux parties en en faveurs du redressement du pays.

Il a indiqué que ce document devrait être finalisé au plus tard à la fin février 2009 avant d'être présenté au Conseil de sécurité.

Créée en 2008, la Commission de consolidation de la paix pour la Centrafrique est une structure spécialisée du Conseil de sécurité de l'ONU chargée de mobiliser des partenaires et des fonds pouvant soutenir la République Centrafricaine dans ses efforts de consolidation de la paix.

Ses priorités la réforme du secteur de sécurité, la bonne gouvernance et les pôles de développement.

GN/JS/DCD/09



Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société