Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 21:13

Le président centrafricain, François Bozizé, a dissous dimanche le gouvernement dirigé par le Premier ministre Faustin-Archange Touadéra, formé en janvier 2008. Aucune explication n'a été officiellement fournie sur cette mesure. Le mois dernier, le dialogue politique national s'était achevé sur un appel à la création d'un gouvernement d'ouverture. Pour l'instant, on ne connaît pas la composition de la nouvelle équipe.

 

 

En mettant fin aux fonctions du Premier ministre et des membres du gouvernement, le président François Bozizé est resté conforme à la Constitution. Ce faisant, il a accédé en partie aux exigences de l’Union des forces vives de la nation, principale coalition de l’opposition qui voulait avant tout la démission de l’actuel Premier ministre et la dissolution du gouvernement.

Maintenant, le chef de l’Etat va devoir nommer le nouveau Premier ministre, car c’est lui qui sera chargé de former le gouvernement recommandé par le « Dialogue politique inclusif ». Un gouvernement réunissant toute les entités parties prenantes au « Dialogue politique inclusif ». Cependant, ce forum de paix et de réconciliation n’a pas défini le profil de ce Premier ministre, ce qui laisse le soin au président de la République de nommer une personnalité de son choix, mais la question divise l’opposition.

Celle-ci veut un Premier ministre issu de ses rangs ou un Premier ministre accepté par tous, une position que ne partage pas l’Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) d’Emmanuel Olivier Gabirault pour qui  « nulle part, il n’a été question au Dialogue politique inclusif de nommer un Premier ministre de consensus ou de l’opposition ».    

Source  RFI  19/01/2009

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches