Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 02:12




Source: Humanitarian and Development Partnership Team - Central African Republic (HDPT CAR)

Date: 17 Nov 2008


Points saillants

- Neuf militaires tués dans une embuscade près de la frontière tchadienne

- Déplacés dans le nord-ouest protégés contre le paludisme

- Formations en micro finance et sur la participation politique des femmes

- Atelier sur la coordination civile-militaire le 12 novembre à Bangui

Contexte et sécurité

Neuf militaires tués dans une embuscade

Neuf militaires centrafricains ont été tués le mardi 11 novembre dans une embuscade tendue par des rebelles présumés à Nobandja, à 50 km de la frontière avec le Tchad et à 400 km environ au nord de Bangui.

Leur véhicule a été détruit par une grenade autopropulsée. Le chef du village et sa femme aurait aussi été tués au cours de l'attaque. Les militaires revenaient à leur base à Kabo après une patrouille de routine effectuée près de la frontière tchadienne.

Les assaillants appartenaient au Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC) d'Abdoulaye Miskine, qui a signé un accord de paix avec le gouvernement en février 2007. Le FDPC n'avait pas mené des opérations depuis cette date.

Le Bureau des Nations Unies en Centrafrique (BONUCA) condamne vigoureusement l'embuscade et invite tous les mouvements politico-militaires à plus de retenue en vue de la mise en œuvre effective des accords de paix.

Relations diplomatiques Vietnam-Centrafrique

Le Vietnam et la République centrafricaine ont établi officiellement des relations diplomatiques. Une déclaration conjointe a été signée le 10 novembre à Hanoi par le vice-Premier ministre vietnamien et ministre des Affaires étrangères Pham Gia Khiem, et son homologue centrafricain, Dieudonné Kombo- Yaya.

Actualités

Protection des déplacés contre le paludisme

L'ONG anglaise, The MENTOR Initiative a mis en place un programme d'urgence de contrôle du paludisme dans la partie nord de l'Ouham Pendé, la préfecture de l'extrême nord-ouest du pays. Le programme comprend deux composantes : la première est d'assurer une protection immédiate contre le paludisme pour la population locale et déplacée à travers une campagne de pulvérisation intra domiciliaire. Depuis le mois de juin, cette campagne, exécutée dans les communes de Mia Pendé, Nana Barya, Bah Bessar et la ville de Paoua, a temporairement protégé 17.952 maisons contre les moustiques.

La pulvérisation de maison en maison a également permis de diffuser des messages sur la prévention et le traitement du paludisme. Cette première étape a aidé à préparer la population à la seconde phase du programme de contrôle du paludisme, qui consiste à distribuer les moustiquaires imprégnés d'insecticide de longue durée. La mise en œuvre de cette stratégie de prévention durable est prévue pour les mois de novembre et décembre.

Afin de répondre aux besoins de santé de la population déplacée, MENTOR a établi un réseau "d'agents palud" travaillant dans les campements de déplacés.

Trente-deux agents palud ont été formés à l'utilisation des tests de diagnostic rapide, à la prescription des antipaludéens pour les cas positifs, à référer les cas graves aux centres de santé ou à l'hôpital, à maintenir un registre de consultations et de médicaments, et à fournir aux femmes enceintes le traitement intermittent de prévention. Chaque agent travaille au sein de la communauté de sorte que les malades n'aient pas à parcourir plus de cinq km. Une supervision régulière de l'équipe médicale de l'ONG assure la qualité des diagnostics et des traitements et évite toute rupture de stock des médicaments.

MENTOR planifie de déployer neuf agents palud de plus sur les axes du Nana Barya au cours du mois de novembre.

Pour plus d'informations: jorge@mentor-initiative.net

Formation en micro finance à Boali

Après une première série de formations en micro finance, le Programme d'appui à l'émergence d'un secteur financier inclusif, une initiative du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), organise de nouveau des formations au profit des praticiens de la micro finance, notamment les consultants, les élus et le personnel des établissements spécialisés dans ce domaine. L'atelier a lieu du 27 octobre au 7 décembre à Boali, localité située à 90 km de Bangui.

Le programme de formation comprend des sessions sur la mesure et le contrôle des impayés, le calcul et la fixation des taux d'intérêt, la gestion des risques opérationnels et le développement de nouveaux produits de micro finance.

Pour plus d'informations : christian.ndotah@undp.org

Participation politique des centrafricaines

Dans le cadre de sa mission d'appui au renforcement des capacités des institutions nationales en RCA, le BONUCA a organisé un atelier de réflexion sur la participation politique des femmes centrafricaines au processus de paix du pays. Cette rencontre, mise en place en partenariat avec le Ministère de la Famille, des Affaires Sociales et de la Solidarité Nationale, a eu lieu du 12 au 14 novembre à Bangui.

Les réflexions devraient contribuer à accroître la représentativité des femmes et la visibilité de leurs actions dans la vie politique du pays, notamment dans le processus du dialogue politique et la consolidation de la paix de manière générale.

Les thèmes suivants y ont été abordés : la notion de leader et de leadership féminin pour le changement, le diagnostic de la participation politique des femmes en RCA, les stratégies pour accroître leur participation et la contribution immédiate au processus de paix en cours.

Les 50 femmes participantes issues du parlement, du Conseil économique et social, des syndicats, de l'Organisation des femmes centrafricaines, des femmes juristes, des femmes professionnelles de la communication et des groupes informels, du collectif des femmes politiques et du réseau des jeunes, ont échangé trois jours durant leurs expériences sur la question et elles ont fait des recommandations pour une amélioration de la situation actuelle.

Pour plus d'informations : tourea@un.org

Coordination

Atelier sur la collaboration civile-militaire

Le 12 novembre, le bureau d'OCHA en RCA a organisé un atelier sur la collaboration civile-militaire, facilité par la Chargée de la coordination civile militaire pour le Tchad et le nord-est de la RCA, à Bangui. Cette rencontre faisait parti d'une série d'ateliers qui avaient commencé au Tchad au mois de mars, et sont organisés dans chaque lieu de déploiement de la Force Européenne en RCA et au Tchad (EUFOR) et de la Mission des Nations Unies en RCA et au Tchad (MINURCAT).

L'atelier a introduit les documents de référence des Nations Unies sur la coordination civile-militaire du point de vue humanitaire. La rencontre a aussi permis d'identifier et de cerner les principaux repères des relations civiles-militaires en RCA et, en fonction de cela, d'appliquer les principes des documents de référence au terrain en partageant les expériences et l'expertise des participants.

Les 31 représentants des organismes humanitaires et militaires étaient issus des ONG, du Comité International de la Croix Rouge, des agences des Nations Unies, de la Mission de la Consolidation de la Paix en Centrafrique (MICOPAX), de la MINURCAT, et de l'EUFOR.

Pour plus d'informations : reck@un.org

Pour toutes informations, veuillez contacter: UN OCHA RCA
Nancy Snauwaert, snauwaert@un.org|+236 75 54 22 78
Gisèle Willybiro, willybiro@un.org|+236 75 54 90 31

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société