Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 04:13





APA Bangui 2008-10-31 (Centrafrique) Le Commandant de la Force européenne (EUFOR) Tchad/Centrafrique, le général Jean Philippe Ganascia, a confirmé, vendredi à Bangui, la recrudescence de l’insécurité dans la préfecture de la Vakaga, à l’extrême est de la République centrafricaine.

«Ce sont les problèmes des coupeurs de routes au sens large, puisqu’il y a tellement d’armes qui circulent et, bien sûr, énormément de gens qui se transforment rapidement en coupeurs de routes», a-t-il expliqué au cours d’une conférence de presse.

Selon le général Ganascia, la tentation est d’autant plus grande de se transformer en coupeur de route que la présence des véhicules des humanitaires est importante dans la région.

«Les problèmes traditionnels et ancestraux de croisement entre les nomades et les agriculteurs» entretiennent également l’insécurité dans le nord est du pays, a-t-il indiqué, ajoutant qu’«une force étrangère ne pourra jamais régler ce genre de problème».

«Il appartient à l’Etat centrafricain de régler ce problème en tenant en compte des paramètres sociologiques», a estimé le général Ganascia.

Par ailleurs, le commandant de l’EUFOR a indiqué que la force européenne disposait de 21 hélicoptères pour le transport, la reconnaissance et l’attaque, afin de s’opposer à toute perturbation et menace majeure contre la population.

«La tâche actuelle de l’EUFOR va consister à entrer dans les travaux de planification, de relais et de transfert d’autorité à la Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) qui commence ses opérations le 16 mars 2009», a-t-il expliqué.

«L’EUFOR avait la vocation de n’être qu’une opération de transition d’un an», a-t-il dit, soulignant que les gouvernements centrafricain et tchadien, et le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, devront décider des effectifs de la force dans chaque Etat.

Selon le général Ganascia, l’EUFOR dispose sur les territoires du Tchad et de la RCA d’un effectif de quelque 3200 hommes en provenance de dix neuf pays membres de l’Union européenne (UE).

L’Albanie et la Croatie sont deux pays non membres de l’UE qui disposent aussi de troupes au sein de la force européenne qui doit recevoir au mois de novembre une centaine d’éléments en provenance de la Russie, avec quatre hélicoptères de transport, pour renforcer ses moyens aéro-mobiles, selon toujours le général Ganascia.

Le 25 septembre 2007, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté à l’unanimité la résolution 1778 autorisant le déploiement d’une opération européenne dans l’est du Tchad et le nord-est de la République centrafricaine, afin de créer les conditions pour la reconstruction et le développement économique et social de ces zones.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation