Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 02:02



Bozizé bientôt en Afrique du Sud

On prête à Bozizé l’intention de se rendre en Afrique du Sud dès après son retour du Québec. La démission de Thabo Mbéki avec qui il avait conclu des accords de défense et obtenu la mise à disposition d’un contingent de militaires sud africains pour sa sécurité, constitue des soucis pour lui. Il n’est en effet pas évident que le successeur de Mbéki, Kgalema Motlanthe et son équipe, puissent accepter de reconduire sans conditions cet accord.En tout état de cause, le rappel éventuel des troufions sud africains ferait entrer Bozizé dans une zone de turbulences certaine.

 

Les festivités du soixante deuxième anniversaire de Bozizé





Avant de s’envoler de Bangui pour le Québec, Bozizé avait juste eu le temps de fêter son 62ème anniversaire. Le maître d’œuvre des festivités n’était autre que le ministre d’Etat aux mines, Sylvain Ndoutingaï, dont on dit qu'il aurait de sérieux ennuis de santé. Il a été décidé que cela se fasse dans une caserne afin de mettre à l’honneur les ex « libérateurs » qui, depuis leur conquête du pouvoir, ne voient que très rarement leur vedette Boizé. Ceux-ci se plaignent en effet d’être des laissés pour comptes.

Bozizé aurait donc décidé de mettre en place très prochainement un comité chargé spécialement de s’occuper du sort des ex « libérateurs », de les aider à résoudre leurs difficultés et d’améliorer leurs conditions d’existence. Disposant du trésor de guerre émanant des dessous de table et autres commissions occultes du secteur minier, Ndoutingaï est donc chargé de la gestion des ex « libérateurs ».

Il est aussi question qu’ils restent vigilant afin qu’on puisse à tout moment leur faire. Plusieurs d’entre eux avaient été envoyés suivre une formation commando au Burkina Faso et se tiennent prêts à prendre part aux équipées des nombreux escadrons de la mort qui sont mis sur pied. Les circonstances dans lesquelles le commissaire Hervy Trépassé a été récemment assassiné semblent relever du genre de sale besogne commandité dans l’entourage même de Bozizé. Il n’est donc pas étonnant que la prétendue enquête criminelle ouverte depuis cet assassinat n’avance pas beaucoup. Les auteurs de ce crime courent donc toujours.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation