Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 00:16


(MISNA)  09 Oct 2008 - Résolution des conflits et réconciliation nationale ; réforme du secteur de la sécurité ; renforcement des capacités de l'État et une bonne gouvernance ; lutte contre la pauvreté pour l'élaboration de politiques de développement : il s'agit des quatre priorités que le gouvernement centrafricain a exposé devant la Commission de consolidation de la paix, une des branches opérationnelles de la mission de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (Micopax) établie dans le pays depuis 2002.

La situation politique actuelle a été présentée par le ministre de l'Économie et de la Coopération internationale, Sylvain Maliko, qui, se référant au processus de réconciliation nationale en œuvre avec les différents groupes rebelles qui opèrent dans le Nord du pays, a déclaré que la paix doit nécessairement passer par un "dialogue politique inclusif". Présidée par l'ambassadeur belge Jan Grauls, la commission a exprimé son soutien aux priorités déterminées par le gouvernement, tout en rappelant que la communauté internationale doit faire en sorte de contribuer à instaurer cet "indispensable" consensus politique. M Grauls a par ailleurs annoncé que la commission se rendra à Bangui du 28 octobre au 6 novembre prochains.

Un conflit interne sévit depuis plusieurs années au Centrafrique et oppose plusieurs groupes rebelles au gouvernement central. Il y a quelques mois cependant, un accord de paix a été conclu avec certaines formations armées et, la semaine dernière, le parlement a approuvé une loi d'amnistie, conforme aux points édictés dans l'accord en question. Les récents affrontements et violences - dont l'embuscade, le 3 octobre dernier (n'ayant toutefois été signalée que le 9 octobre), contre une patrouille de la Micopax, soldée par deux militaires blessés et attribuée par des sources gouvernementales aux rebelles de l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (Aprd) -, montrent cependant que la route vers une stabilité définitive du pays sera encore longue et semée d'embûches.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation