Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 01:56





Bangui, 6 oct 08 (C.A.P) – L’atmosphère qui prévaut à Bangui depuis ces dernières semaines au niveau des services de sécurité du pouvoir de Bozizé en particulier, frise la paranoïa selon des observateurs avisés dans la capitale centrafricaine. La tension est perceptible à l’œil nu.

Les patrouilles des éléments de la garde présidentielle à bord de véhicules 4 x 4 montés de mitrailleuses lourdes, appuyés par ceux cagoulés du commando d’intervention rapide du commandant Gustave Bolé n’arrêtent pas de sillonner les artères de la ville à vive allure de jour comme de nuit.

Bozizé s’est rendu en personne vendredi dernier à Bouar, ville garnison où sont cantonnés depuis belle lurette des éléments de l’UFDR de Zakaria Damane et quelques éléments du FDPC d’Abdoulaye Miskine qui y végètent sans grand moyen après la signature d’accord partiel de paix avec le gouvernement de Bozizé.

Selon des indiscrétions émanant de l’entourage de Bozizé lui-même, cette paranoïa serait due à la conviction que se ferait Bozizé sur l’imminence d’une attaque sur la capitale qui pourrait provenir soit de l’APRD de Demafouth, soit du camp de Martin Ziguélé accusé il n’y a pas si longtemps de procéder à la distribution d’armes dans les quartiers de Bangui, soit des éléments de l’UFR de Florian Ndjadder.

 Bozizé et son clan sont persuadés que leurs jours sont comptés et qu’ils ne sont point à l’abri d’un complot visant à les renverser du pouvoir. Tout cela les plonge dans une telle tension nerveuse que les banguissois en subissent inévitablement les conséquences quant à leur manque de quiétude alimenté de la crise du courant électrique qui persite.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique