Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 20:28

 





Bruxelles 26 septembre 08 (C.A.P) - De retour de New York à Paris, Bozizé a sauté dans le coucou privé de son "ami" indo-pakistanais Durbar pour Bruxelles où il espérait y être reçu par le Roi des Belges, le président de la Commission européenne Barroso et le ministre belge de la défense comme nous l'avions annoncé dans l'une de nos précédentes éditions.

En définitive, aucune de ces personnalités ne l'a reçu. Flanqué de ses courtisans que sont les Abel Sabonou et son "ami" homme d'affaires franco-libanais qu'il a désigné comme conseiller économique à l'ambassade de la RCA à Bruxelles, il a dû se contenter d'un entretien avec les ambassadeurs des pays de l'Afrique centrale à Bruxelles et a dû reprendre son avion pour quitter la Belgique. Fallait-il se donner la peine d'aller jusqu'à Bruxelles pour ne rencontrer que des ambassadeurs d'Afrique ? Cela aurait même pu se dérouler au salon de l'aéroport de Zanventem et non à l'hôtel cossu où Bozizé a cru descendre.

Il faut rappeler que la Belgique préside actuellement la Commission de consolidation de la paix en RCA et que son ministre des affaires étrangères Karel de Gucht a clairement rappelé dans son intervention récente devant le Conseil de sécurité des Nations unies que ce qui est demandé à Bangui, c'est la tenue du dialogue politique inclusif. Tant que Bozizé ne s'y résoudra pas, de plus en plus de portes lui seront fermées dans le monde.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique