Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 21:28





Communiqué de l’État-Major Général et du Bureau politique du Mouvement des Libérateurs Centrafricains pour la Justice

M.L.C.J. / QG / 001

 

Quand  le ridicule ne tue plus.

 

L’État-Major Général du corps d’armée du Mouvement des Libérateurs Centrafricains pour la Justice (M.L.C.J.) qui s’est retiré de l’organisation tripartite l’Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR), déclare solennellement devant l’opinion nationale, régionale et internationale que sont caduques et nuls les Communiqués de presse No. 05/ M.L.C.J./BP/PR  portant exclusion de Monsieur Abakar Sabone, No. 06/ M.L.C.J./BP/PR  portant réintégration du M.L.C.J. au sein de l’U.F.D.R., Union des Forces Démocratique pour le rassemblement et   , No. 07/ M.L.C.J./BP/PR  portant nomination du nouveau Bureau politique signés par Monsieur Yékoua-Ketté Robert.

 

L’État-Major Général du corps des armées du M.L.C.J.-RCA et le Bureau politique, dans un esprit d’ouverture, de franchise qui priorisent les intérêts de la nation centrafricaine au détriment des intérêts pécuniaires individuels et sectaires, avait accueilli en ses rangs M. Yékoua-Ketté Robert, le 22 août 2008, c’est-à-dire qu’il y a peine un mois.

 

À peine ce fameux monsieur était-il dans sa phase d’initiation aux activités de notre organisation, le voilà s’improviser rédacteur des communiqués de presse sans fondement et s’autoproclamer Président de notre mouvement politique national, M.L.C.J., en mentant carrément qu’il a été saisi par la base, qui l’ignore totalement. 

 

L’État-Major Général du corps des armées du M.L.C.J. et le Bureau politique veut souligner que M. Yékoua-Ketté appartient au conglomérat des gangster- terroristes, kleptocrates,  usurpateurs et carriéristes de bas étage sans vergogne, prêt à vendre son pays pour un plat de lentille.

 

L’État-Major Général du corps des armées du M.L.C.J. et le Bureau politique accusent les ennemis de notre pays, la République Centrafricaine, d’utiliser des individus comme Yékoua-Ketté pour non seulement retarder  la mise en chantier de développement du pays mais surtout pour le détruire davantage. La majorité silencieuse de notre peuple connaît ces  commanditaires  qui seront démasqués et jugés au moment opportun.

 

Quand le ridicule ne tu pas. M. Yékoua-Ketté dicté par ses commanditaires s’est autoproclamé Président du M.L.C.J., le 17 septembre 2008,  par le Communiqué de presse No. 05/ M.L.C.J./BP/PR.

 

L’État-Major Général du corps des armées du M.L.C.J. et le Bureau politique  insistent, signifient et  notent que M. Yékoua-Ketté n’a aucune assise au sein de notre organisation et toute déclaration de sa part n’engage que sa personne ingrate.

 

Toute la base du Corps des armées et le Bureau politique de notre mouvement soutiennent, sans faille, notre Leader, Le Président Fondateur, le Général de Brigade Abakar SABONE, qui a, non seulement, tant souffert en prison au Bénin et au Tchad, pour la cause nationale, mais aussi qui s’est sacrifié, notamment lors de la libération du 15 mars 2003,  toujours au bénéfice du peuple centrafricain. 

 

Réfléchissons sur la pensée suivante: « Pendant que les grands peuples peuvent être en désaccord sur plusieurs sujets, ils sont capables de travailler ensemble s’agissant de lutter pour une noble cause, les petits peuples, eux, ont beau être en accord sur une noble cause, ils sont incapables de travailler ensemble, puisqu’ils luttent pour une petite tarte de gâteau à long terme, voire à court terme ».

 

À bon entendeur salut.

 

Fait à N’Délé (RCA) – Le 19 septembre 2008

 

Pour le Corps militaire : 

Chef d’État Major Général

Le Colonel Oumar M’BÉTIBANGUI

 

Pour le Bureau politique :

Chargé de la Communication et Porte Parole

Emmanuel Moctar BÉLLO

 

E-mail : mbetibanguioumar@yahoo.fr

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique