Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 22:47

COMMUNIQUE FINAL DE LA PREMIERE REUNION DU COMITE DE SUIVI DE L'ACCORD DE PAIX GLOBAL

Libreville, le 15 septembre 2008

 

Conformément aux dispositions de l'Accord de Paix Global, signé à Libreville, le 21 juin 2008, entre le Gouvernement de la République Centrafricaine et les Mouvements politico-militaires de la République Centrafricaine, la première réunion du Comité de Suivi s'est tenue à Libreville le lundi 15 septembre 2008.

y ont pris part:

-Son Excellence Madame Laure Olga GONDJOUT, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l'Intégration Régionale de la République Gabonaise,  

-Monsieur Cyriaque GONDA, Ministre de la Communication, du Civisme, du Dialogue et de la Réconciliation nationale de la République Centrafricaine;

-Monsieur Raymond Paul N'DOUGOU, Ministre de l'Intérieur de la République Centrafricaine ;

Monsieur Dieudonné Stanislas M'BANGOT, Conseiller Politique du Président de la République Centrafricaine;

-Maître Jean-Jacques DEMAFOUTH, Représentant de l'Armée Pour la Restauration de la Démocratie (APRD);

-Monsieur Henri TCHEBO Alias WAFIO, Représentant de l'Armée Pour la Restauration de la Démocratie (APRD);

-Monsieur Djarnib GREBAYE, Représentant de l'Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR).

-Monsieur Guy ROSSATANGA-RIGNAULT, Haut Représentant du Président de la République Gabonaise, chargé des relations internationales;

-Monsieur Albert AKENDENGUE, Représentant Spécial du Président de la République Gabonaise, auprès de la Mission de Paix en RCA;

-Monsieur François Lonsény FALL, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en République Centrafricaine;

-Son Excellence Monsieur Jean-Marc SIMON, Ambassadeur Haut Représentant de la République Française près la République Gabonaise, pour la Présidence en exercice de l'Union Européenne;

-Monsieur Djovi GALLY, Envoyé Spécial du Secrétaire Général de la Francophonie en République Centrafricaine;

-Monsieur Ousmane KABA, Conseiller Politique BONUCA ;

-Monsieur Ali Y. S. ELGALLAI, Conseiller Politique de  l'Ambassade de Libye au Gabon, en qualité de Représentant de la Communauté Economique des Etats Sahélo Sahariens.

-Monsieur KHALAF ABOU DIEB, Conseiller à l'Ambassade de Libye au Gabon, en qualité de Représentant de la Communauté Economique des Etats Sahélo Sahariens;

-Amiral Hilaire MOKO, Commandant de la Force Multinationale de la MICOPAX 1.

l- Dans son allocution d'ouverture, Son Excellence Madame Laure Olga GONDJOUT, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l'Intégration Régionale de la République Gabonaise a salué l'engagement renouvelé des différents acteurs centrafricains et internationaux pour une paix effective et durable en République Centrafricaine.

2- Elle a rappelé le discours à la nation du 31 décembre 2006 de Son Excellence Monsieur François BOZIZE YANGOUVONDA, qui invitait les Filles et Fils de Centrafrique à la promotion de la tolérance, du dialogue et de la réconciliation dans leur pays.

3- L'ordre du jour de cette première réunion comportait, d'une part, l'examen approfondi de l'évolution de la situation en République Centrafricaine et, d'autre part, les modalités d'application de l'Accord de Paix Global, signé le 21 juin 2008 à Libreville.

4- Les participants se sont félicités de la reprise du dialogue entre le Gouvernement les Mouvements politico-militaires centrafricain. Ils ont émis le vœu de voir les discussions engagées sur la résolution de cette question s'approfondir au cours de cette première réunion

5- Soucieux des conséquences de cette crise pour la Sous-région, les participants ont lancé un appel solennel à l'ensemble des acteurs centrafricains afin qu'ils persévèrent sur la voie du dialogue et de la réconciliation, conditions indispensables au retour à une paix durable et à la stabilité de la sous-région.

6- À cet effet, ils ont fait part de leur préoccupation face au regain de tension observé. Ils ont invité les Parties au respect des engagements contenus notamment dans l'Accord de cessez-le-feu et de paix du 9 mai 2008 et dans l'Accord Global de Paix, du 21 juin 2008.

7- En conséquence, le Comité de Suivi appelle au respect du cessez­le-feu, et invite les Parties à s'abstenir de toute déclaration médiatique susceptible de compromettre la lettre et l'esprit de l'Accord de Paix global, et, le cas échéant, d'en référer au seul Comité de Suivi.

8- Le Comité de suivi recommande l'application de toutes les dispositions de l'Accord Global, notamment celles relatives à l'amnistie générale.

9- Le Comité de Suivi sollicite une étroite collaboration de la Mission de Consolidation de la Paix en Centrafrique (MICOPAX), dans la surveillance du respect du cessez-le-feu.

10- Le Comité de Suivi se félicite du retour de l'APRD dans le processus de paix.

ll- Le Comité de Suivi a en outre lancé un appel à la communauté internationale afin qu'elle redouble d'efforts en vue d'accompagner le processus de paix entamé entre les frères centrafricains, devant déboucher sur le Dialogue Politique Inclusif tant attendu par le Peuple centrafricain.

12- Au terme de ses travaux, le Comité de Suivi a adressé ses remerciements à Son Excellence El Hadj Omar BONGO ONDIMBA, artisan inlassable de la stabilité et de la paix en République Centrafricaine et dans la sous région, pour avoir bien voulu convoquer cette Première réunion, et il a exprimé sa profonde gratitude au Gouvernement ainsi qu'au Peuple gabonais pour l'accueil chaleureux et l'hospitalité fraternelle qui lui ont été réservés.

Fait à Libreville, le 15 septembre 2008

Pour le Comité de Suivi,

Le Ministre des Affaires Etrangères,

de la Coopération, de la Francophonie

et de l'Intégration Régionale

de la République Gabonaise


 

 







Laure Olga GONDJOUT

 

Ndlr Centrafrique-Presse : Aux termes de ce communiqué final, il apparaît clairement que le comité de suivi a mis les points sur les i en rappelant à la partie bozizéenne de ne plus divertir l'opinion et faire perdre le temps aux gens en proposant sans tarder à l’Assemblée nationale un projet de loi clair et précis portant amnistie générale. Il ne faut plus que de retour à Bangui, Cyriaque Gonda et Thierry Maléyombo racontent encore des histoires à dormir debout. On a l’impression que selon qu’il  se trouve à Libreville ou à Bangui, on n’a pas à faire au même Cyriaque Gonda. ( A suivre…)

 

 

 

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans DIALOGUE INCLUSIF