Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 16:36





BANGUI 12 sept.08 - (AFP) — Les négociations entre le gouvernement centrafricain et la rébellion de l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), vont reprendre samedi au Gabon, a annoncé vendredi à l'AFP Bangui, Jean-Jacques Demafouth président de l'APRD.

"Les discussions vont reprendre samedi. Je suis arrivé jeudi à Libreville pour la reprise des pourparlers entre l'APRD et le gouvernement. La délégation gouvernementale est attendue ce jour (vendredi) à Libreville", a déclaré M. Demafouth, joint par téléphone et qui ne peut se rendre en Centrafrique en raison de poursuites judiciaires pour "assassinat et complicité d'assassinat" dont il fait l'objet.

Selon lui, le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Centrafrique, François Lonsény Fall sera également présent.

Le président de l'APRD, Jean-Jacques Demafouth avait suspendu la participation de son mouvement au processus du Dialogue politique inclusif le 1er août, estimant que le projet de loi d'amnistie générale en faveur des rébellions soumis par le gouvernement à l'Assemblée nationale n'était pas conforme à ce que qui avait été convenu lors de l'accord de paix du 9 mai.

M. Demafouth a par la même occasion annoncé son retrait de cet accord du 9 mai entre l'APRD et le gouvernement, ainsi que de l'accord global de paix signé le 21 juin à Libreville entre le gouvernement, l'APRD et l'UFDR.

Le retrait de l'APRD du processus du Dialogue politique inclusif est suivi d'une guerre de communiqués entre cette rébellion active dans le nord-ouest et le gouvernement qui s'accusent mutuellement de violations.

Dans un communiqué publié la semaine dernière, le gouvernement a accusé l'APRD d'avoir exécuté seize civils dans les régions du nord-ouest.

 

REPRISE DES NÉGOCIATIONS SUR UN ACCORD DE PAIX ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES REBELLES

(MISNA) 15/9/2008   14.51 - Rétablir les conditions nécessaires à un "dialogue politique inclusif" et mener à bien le processus de paix : il s'agit des principaux sujets que la délégation du gouvernement centrafricain et les représentants de l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (Aprd), principal groupe rebelle, aborderont à partir de lundi à Libreville, au Gabon.

Les colloques de paix s'étaient interrompus le mois dernier avec le retrait des négociations de l'Aprd, dérivé d'un litige sur une loi d'amnistie examinée par le parlement centrafricain et qui, selon les rebelles, serait en contradiction avec les engagements pris dans le cadre de l'accord de paix. Le représentant spécial des Nations Unies en République Centrafricaine, François Lonseny Fall a rappelé que le comité de suivi, institué le 21 juin dernier après la signature d'un accord de paix entre le gouvernement centrafricain et les principaux groupes rebelles, aurait dû se réunir depuis lors une fois par mois, tout en soulignant néanmoins qu'il s'agissait de la première réunion de l'organisme.

Le représentant de l'Onu a par ailleurs remarqué que depuis que l'accord avait été signé, aucun cessez-le-feu n'avait été instauré. La semaine dernière en effet, les informations relatives à de nouvelles violences commises probablement par les membres de l'Aprd à l'encontre de plusieurs villages du Nord du pays ont été confirmées par des sources indépendantes.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans DIALOGUE INCLUSIF