Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 21:49

le pays à


APA Bangui 2008-09-04 (Centrafrique) Le médiateur de la République en Centrafrique, le Pr. Abel Goumba, s’est insurgé contre toute tentative de balkanisation du pays et a exhorté toutes les personnes qui s’engageraient dans une telle «aventure» à «renoncer purement et simplement à leur manœuvre», dans une déclaration à la nation, mercredi à Bangui.

«Je me fais ici le devoir d’appeler tous les protagonistes à une prise de conscience du grand sacrifice consenti par le président Barthélemy Boganda et de rappeler aussi le sens du combat mené par ce panafricaniste pour la création de la République centrafricaine», a déclaré M. Goumba, soulignant que «ce serait une très lourde responsabilité de diviser la République centrafricaine et détruire son unité, surtout à une époque où le monde tend à devenir un village planétaire».

Selon le Pr. Goumba, aucune raison, quelle qu’elle soit, ne peut justifier une quelconque hypothèse de division au sein de la nation centrafricaine. «La désintégration de la République centrafricaine est suicidaire en ce qu’elle constitue une menace sincère contre la souveraineté nationale et constitue en soi une voie d’incitation aux guerres tribales», a-t-il expliqué.

L’intervention du médiateur de la République survient un mois après le retrait de certains protagonistes du dialogue politique inclusif, un forum censé ramener une paix durable dans une Centrafrique affaiblie par les mutineries militaires et l’insécurité au nord-est du pays.

Selon le Pr. Goumba ceux qui se sont mis à l’écart du processus du dialogue politique inclusif «tiennent un discours négatif, illustré par l’idée de la création d’une certaine République du Logone Chari, au nord de la République centrafricaine».

L’Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD) a repris les armes dans le nord-ouest du pays, et procédé à la nomination de responsables administratifs et communaux dans les localités de la région, afin d’y contrôler la gestion administrative et financière.


Ndlr Centrafrique-Presse :

On se demande sur quelle planète se trouve notre célèbre professeur. Il feint d'ignorer, et les raisons qui ont provoqué le retrait de l'opposition tant civile qu'armée du processus du dialogue inclusif, et  l'identité des vrais responsables de l'interruption de ce processus. Que fait-il pour faire entendre raison à Bozizé et le persuader que la seule voie incontournable aujourd'hui pour ramener la paix dans le pays , sauf à vouloir coûte que coûte la voie de la guerre totale comme Bozizé s'y engage,  c'est la tenue du dialogue inclusif ?

On n'a beaucoup de mal à croire au rôle de Médiateur de la République que veut jouer celui-là même qui a été le minable premier des Premier Ministre du putschiste Bozizé. L'histoire retiendra de lui qu'il s'est totalement planté sur la nature d'un piètre général putschiste qui s'appelle François Bozizé venu voler et détruire le pays,  et qu'il a lamentablement cautionné en qualifiant son putsch de "sursaut patriotique".

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique