Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 16:34





19-08-2008  

Le point sur les activités humanitaires du CICR en République Centrafricaine de janvier à mai 2008.

Durant la période considérée, le CICR, à travers ses trois sous-délégations (Paoua, Kaga-Bandoro, Birao), a suivi la situation humanitaire dans le nord de la République Centrafricaine (RCA) et mené des activités visant à promouvoir le respect des civils et de leurs biens.
En coopération avec les volontaires de la Croix-Rouge centrafricaine, le CICR a fourni de l'aide à des milliers de personnes déplacées et aux communautés qui les accueillent. En outre, il a effectué des visites régulières aux personnes privées de liberté, en particulier celles arrêtées en lien avec le conflit, et a surveillé l'état de santé et les conditions de détention de la population carcérale de la République Centrafricaine.

Une présence accrue du CICR lui permet de rester proche des populations affectées par le conflit et de sensibiliser toutes les parties à l'obligation de respecter la population civile et ses biens.

Assistance

Permettre aux personnes déplacées et aux communautés d'accueil d'avoir accès aux biens de première nécessité

Dans les zones touchées par le conflit, le CICR a fourni, en collaboration avec les volontaires de la Croix-Rouge centrafricaine, une aide d'urgence en biens de première nécessité, semences et outils agricoles aux personnes déplacées.

Entre janvier et mai 2008, le CICR a :

fourni 9 438 couvertures, 4 854 bâches, 9 480 nattes, 4 431 kits de cuisine, 10 494 seaux, 27 500 savons, 5 206 moustiquaires à 55 857 personnes (10 946 familles) dans les préfectures de l'Ouham, Ouham-Pendé, Nana-Gribizi et de la Vakaga.

distribué 17 089 houes et apporté un soutien en semences agricoles à 47 635 personnes (9 646 familles).

réparé 40 charrues

Faciliter l'approvisionnement en eau potable et améliorer les conditions d'hygiène

Le CICR a poursuivi ses activités de réhabilitation des réseaux d'approvisionnement en eau, d'assainissement et de promotion de l'hygiène dans les régions du nord affectées par le conflit.

Durant la période janvier - mai 2008 :

5 pompes manuelles ont été remises en état (dont 1 remplacée), 2 puits traditionnels réhabilités (9 autres sont en cours de réhabilitation), 1 puit a été creusé, 5 forages réalisés (13 sont en cours de réalisation), 2 sources naturelles ont été protégées (4 sont en cours de travaux) au profit de 10 450 bénéficiaires.

288 latrines individuelles ont été construites, ainsi que 13 latrines communautaires (6 sont en cours de travaux) en faveur de 2 744 bénéficiaires.

la réhabilitation d'un poste de santé a été initiée (8 147 bénéficiaires).

377 familles affectées par le conflit ont reçu du matériel pour la reconstruction ou la consolidation de leur foyer.

des sessions de promotion de l'hygiène ont été dispensées dans 75 villages (5 250 personnes) du nord du pays.

Au total 28 500 personnes ont bénéficié de cette assistance.

Protection

Visiter les personnes privées de liberté et veiller au respect de leur dignité

Le CICR conduit régulièrement des visites individuelles aux personnes privées de liberté dans les maisons d'arrêt, postes de police et de gendarmerie. Il évalue l'état de santé et les conditions de vie de l'ensemble de la population carcérale.

Depuis janvier 2008, le CICR a :

visité 1 000 détenus dans 36 lieux de détention et aidé à l'amélioration des conditions de santé de la population carcérale.

distribué du savon, des seaux et des balais aux détenus des 36 lieux de détention visités,

distribué du matériel médical et des médicaments de base dans les prisons de Ngaragba, Bimbo, Bossangoa et Sibut.

fait le suivi du projet de jardin pénitentiaire à la maison d'arrêt de Bossangoa.

assuré le suivi nutritionnel dans les maisons d'arrêt de Bimbo, Ngaragba, Sibut, Bossangoa et Bossembélé.

permis aux personnes détenues de garder des contacts avec leurs proches.

Faciliter l'échange de nouvelles et la réunification familiale

Grâce aux messages Croix-Rouge, le CICR a permis le rétablissement de liens familiaux au profit de personnes déplacées et de réfugiés soudanais en RCA.

Durant la période considérée, le CICR a :

permis la réunification familiale de 3 enfants congolais (RDC) réfugiés au Congo – Brazzaville, conjointement avec la délégation du CICR de Congo – Brazzaville.

collectés et distribués 180 messages Croix-Rouge qui ont permis à des civils, y compris des réfugiés, de maintenir des contacts avec leurs proches.

 

Promotion du droit international humanitaire

Sensibiliser au respect de la population civile.

Le CICR a poursuivi ses activités de sensibilisation, visant à mieux faire connaître son mandat et ses activités, ainsi que les règles du droit international humanitaire (DIH), auprès des forces armées et de sécurité, des groupes d'opposition armés, des autorités politiques, des médias et du milieu académique.

Jean-Nicolas Marti, chef de la délégation du CICR à Bangui est de passage à Paris : itw-jean-nicolas-mart-rca.1220260639.mp3

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société