Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 01:25





Source: United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

N'Djamena, 27 août 2008 - Une visite médiatique organisée par les Nations Unies a été effectuée, du 04 au 07 août, dans les camps de réfugiés centrafricains à Goré au sud du Tchad. Trois journalistes ont pris part à cette visite.

Les camps de réfugiés d'Amboko, Dosseye et Gondje ont été visités. Selon le Bureau du Haut-commissariat pour les Réfugiés (UNHCR), 33 183 refugiés sont hébergés dans ces trois camps dont 12 054 à Amboko (ouvert en juin 2003), 8 447 à Dosseye (ouvert en décembre 2006), et 12 682 à Gondje (ouvert en décembre 2005). Les Nations Unies et leurs partenaires fournissent assistance et protection à ces réfugiés.

Il est ressorti des interviews sur le terrain que le degré de dépendance des réfugiés à l'aide humanitaire est lié à leur ancienneté dans les camps. Les anciens réfugiés installés dans les camps d'Amboko et Gondje semblent maintenant être dans une phase d'intégration et sont relativement autosuffisants sur le plan alimentaire. Les distributions générales de vivres du Programme Alimentaire Mondial (PAM) dans ces deux camps continuent avec des rations réduites de 1 200 calories par personne et par jour. Un bon nombre de réfugiés est activement impliqué dans des activités agricoles et/ou pastorales ainsi que dans des activités génératrices de revenus telles que la couture, le commerce ou l'artisanat.

A Dosseye, les nouveaux réfugiés n'ont pas encore atteint ce niveau d'autosuffisance. En fait, depuis l'ouverture de ce camp, une moyenne de 300 nouveaux réfugiés y est enregistrée tous les mois. Les humanitaires exécutent des projets d'urgence dans ce camp. Des articles non alimentaires et des services de base en eau, santé et assainissement continuent d'être fournis par l'UNHCR et ses partenaires. Le PAM y organise des distributions générales de vivres tous les mois avec des rations. Les rations initiales pour cette année étaient de 2 100 calories par personne et par jour.

La flambée des prix des produits alimentaires sur le marché mondial a un impact direct sur les opérations du PAM. Par exemple, cette année, le prix de 6 000 tonnes de vivres destinés aux réfugiés centrafricains était estimé à 1.5 millions de dollars américains. Avec la flambée des prix, ce montant ne peut acheter que la moitié de la quantité de vivres prévue. Cette situation a conduit à un réajustement des rations. Depuis mai, les bénéficiaires reçoivent des rations réduites équivalant à 1 800 calories par personne et par jour à Dosseye.

Des ressources financières additionnelles sont nécessaires en vue de renforcer l'assistance en cours, la durabilité des services sociaux de base et soutenir les activités d'autosuffisance pour les réfugiés.

Le sud du Tchad accueille 55 000 réfugiés centrafricains dans cinq camps. Environ, dix organisations humanitaires, y compris des agences des Nations Unies et des ONG, interviennent à Goré.



Pour plus d'information et pour effectuer des visites médiatiques au Tchad, veuillez contacter:

Maurizio Giuliano, Chargé de l'Information Publique, Nations Unies, N'Djamena

Email: giuliano@un.org, Tel: +235-6053892

Katy Thiam, Chargée de l'Information, Nations Unies, Abéché

Email: thiamk@un.org, Tel: +235-6201542

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société