Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 20:16



APA-Bangui 2008-08-24 (Centrafrique) Le président centrafricain, François Bozizé, a détruit symboliquement samedi, quelque 461 armes légères et a lancé le Programme de contrôle et Réduction des Armes Légères et de Petits Calibres (ALPC), a constaté APA.

L’acte du président Bozizé est intervenu lors de la réception du rapport final du Séminaire sur la Réforme Secteur de la Sécurité (RSS).

Le chef de l’Etat s’est dit convaincu que l’intégration au sein du processus de Réforme du Secteur Sécuritaire, de toutes les questions inhérentes à la gestion politique, stratégiques de la défense nationale, de la sécurité publique, du désarment de la démobilisation et de la Réinsertion, de Réduction et du contrôle efficace des Armes légères et de Petits Calibres est d’une nécessité impérieuse.

Le général Bozizé a invité les parties impliquées département ministériel, organisme étatique et non étatique, organisation de la société civile, le parlementaire, les médias, chaque citoyen et chaque citoyenne à apporter leur contribution à la construction de cet édifice combien complexe, mais combien exaltant.

« Le gouvernement et le peuple centrafricain ont la volonté et la capacité de collecter les armes légères qui circulent de manière illégale sur notre territoire et qui constituent un facteur de blocage et d’investissement extérieur dans notre pays », a lancé Bozizé aux partenaires au développement présents à la cérémonie.

« Je vous exhorte d’être nos fidèles interprètes auprès de vos pays et vos organisations respectives afin de nous apporter les appuis multiformes substantiels pour nous permettre d’étendre ce projet sur tout le territoire national et ramener la paix et la sécurité de manière définitive et durable», a conclu le Président de la République.

Le Séminaire National sur la Réforme du Secteur de la Secteur de la sécurité (RSS), tenu en avril 2008, avait pour objectif de transformer le système de sécurité dans son ensemble afin qu’il opère d’une façon plus compatible avec les normes démocratiques et les principes de bonne gouvernance.

De même, ce système doit répondre aux besoins et attentes de la population en matière de sécurité humaine, indiquent les autorités.

Concernant le Projet de Réinsertion des Ex Combattants et d’Appui aux Communautés (PRAC), c’était au cours de la période de septembre 2004 au février 2007, que ce projet a posé les bases des différents volets d’un programme intégré visant à lutter contre la prolifération des armes légères en République Centrafricaine.

Ce projet a mis en évidence, à travers une étude réalisée par ‘’Small Arms Survey’’ en 2005, que plus de 50.000 armes légères et de petits calibre circulent illégalement dans le pays.

S’agissant la mise en œuvre du projet de l’ALPC, le coût total du projet est estimé à 2 millions de dollars US, soit environ 850 millions de francs Cfa financé par le gouvernement japonais.

Ce projet ALPC s’inscrit dans le cadre du Programme d’action des Nations-Unies issu de la conférence internationale sur les armes légères et petits calibres tenus en 2001 à News-York.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation