Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 00:51




Bangui, 23 août 08 (C.A.P) – Bozizé a longuement reçu les députés de sa majorité parlementaire KNK mardi 18 août dernier pour leur prêcher la bonne parole au sujet des projets de loi en examen pour adoption à l’Assemblé nationale actuellement en session extraordinaire on ne sait jusqu’à quand.

Selon les indiscrétions de certains participants à cette rencontre, pour l’un des projets de loi, notamment celui qui vise à réformer le Conseil supérieur de la magistrature et qui fait précisément l’objet d’un bras de fer entre le ministre de la justice, le nullard zélé Thierry Maléyombo et les magistrats, Bozizé aurait remis aux députés KNK la somme de 4.000.000 de f CFA (environ 6.000 euros) en leur demandant de le lui voter tel quel. Les magistrats apprécieront.

S’agissant des trois autres projets de loi portant sur l’amnistie générale préalable à la tenue du dialogue politique inclusif dont toute l’opposition civile et armée réclame le retrait, Bozizé aurait martelé que l’amnistie pourrait bénéficier à Patassé mais il est pour lui hors de question que celle-ci soit étendue à l’ancien ministre de la défense et actuel président de l’APRD Jean Jacques Demafouth. Voilà qui a le mérite de la clarté. C’est à se demander si Bozizé a des problèmes personnels à régler avec ce dernier.

Bozizé on le voit, ne veut pas du dialogue politique inclusif. Ses préoccupations de l’heure sont plutôt de savoir comment faire pour organiser au mieux la fraude  devant assurrer sa victoire électorale aux présidentielles de 2010.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique