Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 02:54

 


pour protester contre les contrôles routiers

APA Bangui 2008-08-20 (Centrafrique) Les chauffeurs des taxis et bus de Bangui ont menacé mercredi de se mettre en grève pour protester contre les contrôles routiers excessifs dans la capitale centrafricaine, a appris APA.

Dans une déclaration dont copie est parvenue à APA, les transporteurs ont dénoncé ces contrôles routiers décidés d’une manière unilatérale par les responsables en charge du transport.

La déclaration indique que ces contrôles sont en violation des accords de partenariat signés par les transporteurs et le gouvernement, lesquels préconisent la sensibilisation préalable des transporteurs urbains avant tout contrôle.

«Nous sommes surpris par ce vaste contrôle dans la ville qui vise uniquement les taxis et les bus alors que les accords qui nous lient font obligation d’une sensibilisation préalable des transporteurs urbains avant des contrôles de ce genre», a expliqué à APA le secrétaire à l’information et à la communication du syndicat des transporteurs urbains, Léon Gbokou.

Plusieurs taxis et bus sont immobilisés depuis 48 heures au ministère des transports à la suite des contrôles improvisés qui occasionnent un sérieux manque à gagner pour les transporteurs et rendent le moindre déplacement difficile à Bangui.

«Si les autorités persistent dans ces contrôles, les chauffeurs des taxis et bus de Bangui vont sans préavis rentrer en grève», a averti M. Gbokou.

Joint au téléphone par APA, le Directeur du contrôle routier a indiqué que les contrôles en cours entrent dans le cadre normal des activités des agents chargés du contrôle routier.

«C’est d’ailleurs une opération de routine qui consiste à identifier et verbaliser les véhicules de transport en commun qui se trouvent dans les cas d’irrégularités», a-t-il conclu.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie