Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 03:37



APA Bangui 2008-08-20 (Centrafrique) Un nouveau parti politique dénommé la Nouvelle alliance pour le progrès (NAP) vient d’être crée en Centrafrique par Jean Jacques Démafouth, le leader de l’Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), un des trois grands groupes rebelles basés au nord-ouest du pays.

La nouvelle formation politique a été officiellement reconnue mardi par le ministère centrafricain de l’intérieur qui lui a donné son quitus de reconnaissance. «La création de la NAP est une stratégie qui va permettre à Démafouth de briguer la magistrature suprême en 2010», a confié à APA M. Gaston Dagbia, membre du bureau politique de la NAP, un proche de Jean Jacques Démafouth.

«Les élections présidentielles de 2010 approchent et Démafouth, qui tient à se présenter comme candidat du peuple, n’entend pas le faire sous le statut d’un chef rebelle», a-t-il dit, soulignant que «c’est pour cela qu’il a décidé de créer son parti».

M. Dagbia a ajouté que «l’APRD sera fondue dans la NAP après la tenue du dialogue politique qui est censé faire disparaître tous les mouvements de rébellion»

Ancien ministre de la défense nationale sous le régime déchu d’Ange Félix Patassé, Démafouth s’est exilé en France en 2002 à la suite de ses dissensions avec Patassé. Il a été désigné président de l’APRD en février dernier par les dirigeants de ce mouvement rebelle.

La Nouvelle alliance pour le progrès (NAP) de Démafouth porte à 49 le nombre des partis politiques officiellement reconnus en Centrafrique.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique