Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 02:01

Source: Humanitarian and Development Partnership Team - Central African Republic (HDPT CAR)

Date: 04 Août 2008


Points saillants

- L’Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie (APRD), suspend sa participation au processus devant conduire à la tenue du dialogue politique.

- Une barge transportant des centrafricains et des congolais de la République Démocratique du Congo a fait naufrage sur l’Oubangui.

Contexte et sécurité

L’APRD se retire des accords du 9 mai et 21 juin

Le Président de l’Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie (APRD), Jean- Jacques Démafouth a déclaré dans un communiqué de presse, suspendre la participation de son organisation au processus devant conduire à la tenue du dialogue politique. Jean-Jacques Démafouth a également annoncé que l’APRD se retirait des accords signés le 9 mai et 21 juin 2008 qui stipulaient un cessez le feu et un accord de paix global. Cette décision intervient après la convocation le 1er août de l’Assemblée Nationale centrafricaine qui doit examiner le projet de loi portant une amnistie générale. Ayant pris connaissance des textes qui régissent cette loi, l’APRD affirme les désapprouver entièrement.

La Radio France Internationale (RFI), a également fait état des menaces conjointes de rejet du dialogue politique inclusif proférées par l’Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR) et le Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC). Ceux-ci seraient également mécontents des suites du projet de loi d’amnistie générale. Naufrage d’une barge sur l’Oubangui

Dans la nuit du 22 au 23 juillet, une barge qui transportait 182 personnes a fait naufrage après avoir heurté un rocher sur le fleuve Oubangui. 42 corps ont été repêchés, 115 passagers sont portés disparus et 25 d’entre eux ont la vie sauve. Les passagers avaient embarqué dans la localité de Mobayi-Mbongo en République Démocratique du Congo (RDC) et au moment du naufrage la barge qui appartenait à un Centrafricain, se dirigeait vers Bangui. Les passagers à bord du bateau étaient originaires de la RDC et de la Centrafrique. L'accident s'est produit sur le territoire de Bosobolo, à plus de 600 km au nord-est de Mbandaka, chef lieu de la province de l'Equateur (RDC).

Actualités

Mission du PAM et d’OCHA à Bouar

Du 21 au 24 juillet les sous-bureaux du Programme Alimentaire Mondial (PAM) et du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) se sont rendus à Bouar dans la préfecture de la Nana- Mambéré afin d’évaluer les besoins humanitaires.

A Bouar, le PAM apporte une aide alimentaire d’urgence aux personnes déplacées internes, aux centres de réhabilitation nutritionnelle et aux cantines scolaires de 85 écoles dans la préfecture.

L’unité des Droits de l’Homme du Bureau des Nations Unies en Centrafrique (BONUCA) intervient dans la région en donnant des formations dans le cadre du renforcement des capacités et de sensibilisation sur les respects des droits humains. Les groupes armés, les autorités civiles et la population sont les bénéficiaires de ces formations.

Quant au Fonds Mondial, il appui les activités de sensibilisation, de dépistage volontaire, de prise en charge et de suivi des personnes infectées par le VIH/SIDA dans la préfecture. Au moment de la visite, le centre de dépistage volontaire avait enregistré 5.786 volontaires dont 828 séropositifs.

L’ONG Mercy Corps est présente à Bouar depuis février 2008 et intervient dans les secteurs de l’eau, l’hygiène et assainissement. En partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), l’ONG distribue également des semences de maïs et d’arachide à près de 12.500 familles.

Pour plus d’informations : ndayirukiye@un.org

Projet de caprins dans les zones sinistrées

La FAO a lancé en juin dernier, un projet financé par le gouvernement Irlandais visant à diversifier les sources de revenus des ménages vulnérables par le repeuplement en caprins dans les zones affectées par les crises. Par le biais de ce projet, 300 groupements soit environ 6.000 ménages recevront 2.700 chèvres en âge de reproduction et 300 boucs.

Ces animaux seront achetés dans les zones à haute production caprine et seront distribués après vaccination à des ménages en difficulté socioéconomiques, tels que des veuves sans soutien, des orphelins, des malades chroniques, etc. Les groupements choisis recevront une assistance en matériels de construction pour la construction d’abris des animaux.

Pour plus d’informations : jean.nkusi@fao.org

Colloque sur la sorcellerie à Bangui

Un colloque portant sur «Sorcellerie et Justice » s’est tenu du 1er au 2 août 2008 à Bangui sous l’égide de l’Université de Bangui, et financé par l’Union Européenne, la Coopération Française, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et le BONUCA. Pendant les deux jours, les participants issus de différents ministères et de toutes les couches sociales du pays ont échangé autour de certains thèmes tels que, « Sorcellerie, système pénal et droits de l’Homme en Centrafrique », et « La sorcellerie au tribunal ».

Parmi les nombreuses recommandations formulées à l’endroit du Gouvernement et des partenaires au développement, les participants à ce colloque ont demandé la reformulation ou la reprise de certains articles du code de procédure pénale jugé très limité et en défaveur des présumés coupables.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société