Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 14:47

 
Bangui, (04/08/2008) (ACAP) - Le directeur général de l'Energie Centrafricaine (ENERCA), M Samuel Tozoui, a annoncé, lors d'un point de presse vendredi 1er juillet 2008, la fin des coupures intempestives de courant due à des pannes intervenues sur les centrales hydroélectriques de la société.

« Nous avons fini par vaincre cette épreuve mais dans la précarité de nos installations actuelles, beaucoup d'autres nous attendent encore », a déclaré M. Tozoui, qui a appelé la population centrafricaine à protéger les installations de l'Enerca.

« j'ose espérer que chaque Centrafricain aura pris conscience que les biens matériels, meubles et immeubles de l'Enerca, ne sont pas seulement les biens de l'Etat ou de la société elle-même, mais le patrimoine de tous que nous devrions préserver jalousement », a –t-il poursuivi, rappelant que « des prises de terre qui relient 3 des 4 pieds des pylônes de notre ligne de transport de Boali 2 à Bangui sont démontées au fur et à mesure de leur remplacement par certains compatriotes encouragés par des étrangers en quête de fer, de cuivre et d'aluminium ».

Il convient de rappeler que suite à un coup de foudre dans la nuit du 23 au 24 juin 2008, l'usine de Boali II a cessé de fonctionner réduisant de près de 2/3 la capacité de production de l'Enerca (18,5 mégawatts).

Cette panne imputée, à des actes de vandalisme sur les équipements de la société, a plongé la ville de Bangui dans l'obscurité et entraîné de graves conséquences aux plans économique et social.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société