Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 00:26


(Alterinfo 29/07/2008)

Pour l'heure, le président soudanais ne paraît pas comparaître devant le jugement. Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), sise à La Haye, demande aux Autorités soudanaises de livrer le commandant en chef des forces interarmées soudanaises. Maintenant, on se demande si les responsable soudanais diront le "oui" à la demande du procureur de la CPI ou non et que le Président inculpé par la CPI comparaîtra en jugement ou non. Le procureur de la CPI semble un peu pessimiste!


Luis Moreno-Ocampo a émis ce verdict alors que cette démarche pourrait entraîner des conséquences irréparables au Soudan. Ce verdict pourrait aboutir au renversement du gouvernement national à Khartoum, porter un coup dur aux négociations de paix entre le gouvernement de Khartoum et les rebelles du Darfour, selon ISNA, citant le journal "Golfe News.


C'est pour la première fois que la CPI émet le mandat d'arrêt du Chef du gouvernement d'un pays indépendant. Auparavant, l'ancien dictateur yougoslave, Slobodan Milosevic, avait été inculpé en mai 1999 par le Tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie et Charles Taylor, ex-dirigeant du Liberia, poursuivi en 2003, par le Tribunal spécial pour les crimes commis en Sierra Leone. Les accusations, proférées contre le président el-Bechir sont très sérieuses. Il a été accusé de génocide, de crime à l'encontre des habitants du Darfour. Dans le cas où El-Bechir serait arrêté, il sera condamné à la prison à perpétuité. Il n'est pas encore clair que jusque quand le processus de l'arrestation traînerait en longueur et si la CPI traduira en justice le président soudanais ou non.

 
"Les groupes de défense des droits de l'homme croient que de nombreux délits et crimes ont été commis au Darfour, crimes qu'ont commis le président soudanais et les rebelles soudanais. Et ce, alors qu'après le verdict de l'arrestation d'el-Bechir, le procureur de la CPI a affirmé œuvrer pour rendre le mandat d'arrêt de deux hauts commandants des rebelles du Darfour.

Mis reste à savoir si seul le président soudanais a commis le génocide et les crimes de guerre ?

Pourquoi la justice internationale a ferme les yeux sur les crimes de guerre et le massacre des milliers d'innocents en Afghanistan et en Irak ?

Le président Bush est lui-même l'un des criminels de guerre. Pourquoi les instances telles que la CPI ne jugent pas les Autorités, telles que le président Bush, et l'ex Premier ministre britannique Tony Blair qui sont impliqués dans la tuerie des milliers d'innocents irakiens et afghans ?

Il va de soi que les groupes et les organisations des droits de l'homme défendent verbalement les droits de l'homme et qu'ils ont fermé les yeux sur les crimes que perpètrent les Sionistes en Palestine occupée. George Bush est l'un des auteurs du génocide et du massacre des milliers d'innocents en Irak et en Afghanistan.

Donc pourquoi une telle instance juridique ne traduit pas Bush ou son allié Blair devant la justice ? Dans le cas où le Conseil de Sécurité des Nations Unies ne voudrait pas utiliser son droit de veto en faveur d'el-Bechir, est ce qu'il tentera de procédera aux actes de représailles ?

Le président el-Bechir est si populaire parmi les Soudanais et soutenu par la Chine et le monde arabe. C'est donc qu'il démissionnera à son gré de son poste et qu'il ne comparaîtra par ailleurs devant la CPI. D'aucuns croient que le verdict de la CPI à l'encontre du dictateur libérien, Charles Taylor, a rendu impossible toute éventualité du rétablissement de la paix au Libéria. Suite aux procès, faits par le Tribunal de Nuremberg après la seconde guerre mondial, on espérait que les chefs d'Etat et de gouvernement et leurs conseillers et assistants sauraient ne pas agir au-delà de la loi et des règles internationales. Si la CPI pense à la mise en application des droits de l'homme à travers le monde, pourquoi elle n'accuse pas Olmert pour ses crimes à l'encontre du peuple innocent palestinien ?

Pourquoi elle n'a pas traduit la junte birmane en justice ?

 
Ce qui est en tout cas évident, c'est que la CPI se pose en défenseur des droits de l'homme, alors qu'elle n'a pas complètement accompli ses devoirs dans ce domaine. Si elle a l'intention de mettre en vigueur à la lettre la justice et les droits de l'homme, elle doit juger les dirigeants tels que Bush, Blair et Olmert.

Il va sans dire que Moreno-Ocampo agit en concert avec les Etats-Unis et de la Grande-Bretagne, faute de quoi, le monde ne doit pas être témoin de nombreux crimes de guerre que les criminels commettent partout dans le monde. Le procureur de la CPI a émis le mandat d'arrêt d'el-Bechir, alors qu'il n'a pas en vérité une prise de conscience de ce qui survient pour l'heure au Darfour.


Lundi 28 Juillet 2008


http://french.irib.ir

© Copyright Alterinfo

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales