Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 18:40

 

 

Source: Humanitarian and Development Partnership Team - Central African Republic (HDPT CAR) 21 Jul 2008


Points saillants

 

- Don de la Chine de 9 millions de dollars

- Hôpitaux de Bangui affectés par la crise de l’énergie

- Soutien apporté aux déplacés de Kamba Kota et de Batangafo dans l’Ouham

- Toby Lanzer, Coordonnateur Résident et Humanitaire des Nations Unies, quitte la RCA

 

Contexte et sécurité

 

Attaque mortelle près de Sibut

 

La voiture de Pierre Ndikini, Chargé de mission du Ministère des Eaux et Forêts, a été la cible des armes à feu des coupeurs de route le 16 juillet près de Sibut à quelques 180 km au nord de Bangui. Mortellement blessé, M. Ndikini est décédé peu après à l’hôpital de Sibut. Le lendemain une autre attaque est survenue au même endroit frappant un camion d’une ONG humanitaire.

 

Don de la Chine de 9 millions de dollars

 

Au cours d’une cérémonie de signature d’accord de coopération économique et technique le 16 juillet, M. Shi Hu, l’Ambassadeur de Chine en RCA, a annoncé que son pays a accordé une aide à la RCA de 60 millions de yuan, soit environ neuf millions de dollars. L’enveloppe est destinée au financement des projets retenus par les gouvernements chinois et centrafricain, parmi lesquels l’installation des émetteurs additionnels pour la Radio Centrafrique à Bimbo, une commune de la capitale.

 

Actualités

 

La crise de l’énergie frappe les hôpitaux

 

Suite à la crise énergétique causée par la vétusté des centrales qui ne peuvent satisfaire les besoins en électricité de la population, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a effectué une évaluation rapide de l’impact de la pénurie d’électricité sur les structures sanitaires à Bangui. Il en résulte que les conséquences de cette crise sont significatives pour le fonctionnement des hôpitaux. Ainsi, les couveuses de néonatologie, les maternités, les salles de réanimation, les blocs opératoires, les banques de sang et les laboratoires doivent urgemment bénéficier d’un d’appui énergétique temporaire à travers des panneaux solaires ou des groupes électrogènes.

 

Une surveillance accrue des maladies à potentiel épidémique s’avère également essentielle, de même qu’une sensibilisation de la population afin d’intervenir efficacement en cas de crise épidémique. Du 21 juillet au 20 août, un projet visant à collecter quotidiennement les données sur les maladies à potentielle épidémique sera réalisé dans les formations sanitaires de Bangui et sa périphérie.

Pour en savoir plus : conjugop@cf.afro.who.int

 

Soutien apporté aux déplacés d’Ouham

 

Environ 1.500 déplacés survivent à Kamba Kota, dans la préfecture d’Ouham depuis le mois de février. La situation des déplacés est particulièrement intenable : ils survivent principalement grâce aux feuilles de manioc données par la population locale et ils puisent l’eau des ruisseaux. Leurs abris sont constitués de feuilles qui ne résistent pas à la pluie. Ces conditions de vie entrainent des maladies diarrhéiques, parasitaires et respiratoires. Il y a trois forages dont un seulement est fonctionnel à Kamba Kota. Comme la pluie n’est pas venue en quantité suffisante, le niveau de l’eau est bas et le forage est incapable de satisfaire les besoins des 1.000 habitants du village.

 

Les 150 ménages des déplacés à Batangafo, soit quelques 1.000 personnes arrivées au début du mois de mai, négocient désormais l’accès aux terrains communaux pour leur permettre de construire un abri et de cultiver. Néanmoins, plusieurs d’entre eux dorment à ciel ouvert dans l’enceinte des familles d’accueil apparentées. Afin de secourir ces populations déplacées, le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) commencera une distribution de rations alimentaires à partir de la semaine prochaine à travers CARITAS, son partenaire de terrain à Batangafo. Un effectif total de 4.000 personnes déplacées à Kamba Kota, à Batangafo et dans d’autres villages de la zone, recevra des vivres pendant quatre mois, couvrant la période de soudure de juillet à octobre.

 

Les agences des NU pour les réfugiés (HCR) et pour l’enfance (UNICEF) envisagent de fournir aux déplacés de Batangafo, des kits de non-vivres et des ustensiles de cuisine. Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), partenaire de l’UNICEF qui appuie déjà les déplacés et la population hôte des deux localités dans le domaine de l’éducation, se chargera également de la distribution de ces kits.

 

Médecins sans frontières Espagne/Belgique (MSF E/B) a réalisé une visite d'évaluation médicale a Kamba Kota au début du mois de juillet. L’ONG a doté le poste de santé du village d’un kit de base composé de médicaments essentiels, de petits matériels médical, et d’un kit de paludisme pour assister les populations déplacées et hôte avec des médicaments gratuits pour environ 1.000 consultations. MSF E/B offre déjà des soins de santé gratuits à l’hôpital de Batangafo.

 

3 millions d’euros pour le nord-est

 

Dans le cadre du programme d'accompagnement à la stabilisation du nord-est de la RCA, le gouvernement centrafricain et la Commission Européenne ont signé un accord de financement à exécuter à travers le Fonds Européen de Développement, qui s'élève à près de 3 millions d'euros. Ce programme qui sera mis en oeuvre à Birao et ses alentours permettra dans un premier temps de désenclaver la région en réaménageant les pistes. Ensuite, la réhabilitation et la dotation en équipement des infrastructures de santé et de l’éducation sont également envisagées.

 

L‘OMS rejoint le bureau des NU à Ndélé

 

Le 14 juillet, l’unité de secours humanitaire d’urgence de l’OMS a rejoint le sous-bureau des Nations Unies à Ndélé, chef lieu de la préfecture de la Bamingui-Bangoran, situé dans le nord-est du pays. L’antenne s’attèlera à étendre les activités de prise en charge des victimes de violences sexuelles et à appuyer les activités des autres unités telles que le programme élargi de vaccination, le programme de la santé reproductive, et les interventions concernant le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme.

 

Coordination

 

Lancement du CAP 2008 révisé

 

La revue à mi-parcours de l’Appel global 2008 pour la République Centrafricaine a été lancée le 16 juillet au village d’enfants SOS à Ouango. Marie-Solange Pagonendji-Ndakala, Ministre des Affaires Sociales a présidé la cérémonie. Les autres intervenants étaient Toby Lanzer, Coordonnateur Humanitaire des NU, Jean-Nicolas Marti, Chef de Délégation du Comité International de la Croix Rouge (CICR) et Boris Varnitzky, Directeur Pays de International Rescue Committee (IRC).

 

Une soixantaine de personnes constituée des membres du gouvernement, de la communauté internationale et humanitaire et des médias ont participé à la séance. L’attention des participants a été attirée sur les 114 millions de dollars requis pour apporter une réponse adéquate aux besoins humanitaires dans les zones frappées par le conflit dans le nord et le sud-est du pays. Plus de 70 millions de dollars ont déjà été mobilisés et les intervenants ont encouragé les donateurs à combler le déficit.

 

Toby Lanzer quitte la RCA

 

Le 17 juillet, Toby Lanzer, qui a occupé le poste de Coordonnateur Résident et Humanitaire des Nations Unies en RCA pendant deux ans, a quitté le pays pour assumer de nouvelles fonctions en tant que Coordonnateur Résident et Humanitaire Adjoint pour le Nord-Soudan. Pendant qu'il était en fonction, d'importants progrès ont été observés, tels que l’achèvement du Document de Stratégie de la Réduction de la Pauvreté en septembre 2006 et la mobilisation de fonds pour sa mise en oeuvre à travers la Table Ronde de Bruxelles le mois suivant.

 

Au cours de diverses missions à l'étranger, Toby Lanzer n'a cessé d'attirer l'attention de la communauté internationale sur la situation humanitaire précaire et la souffrance des Centrafricains. Ainsi, aujourd'hui 23 ONG internationales sont présentes dans le pays, contre six en 2006, et d’importantes sommes ont été décaissées pour la réponse humanitaire. En attendant l'arrivée du remplaçant de M. Lanzer, le représentant de l’Organisation des NU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en RCA, Mai Moussa Abari assurera l'intérim.

 

Pour toutes informations, veuillez contacter: UN OCHA RCA


Nancy Snauwaert snauwaert@un.org |+236 75 54 22 78


Gisèle Willybiro willybiro@un.org |+236 75 54 90 31

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société