Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 13:41

ARMEE POPULAIRE POUR LA RESTAURATION DE LA DEMOCRATIE

 

 

Déclaration N° 1/008

 

 

Par décision en date du 28 mars 2008 tous les officiers et sous officiers de l'Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie en Centrafrique ont unanimement élu Monsieur Jean Jacques DEMAFOUTH à la tête de notre mouvement.

 

Dès son élection il a pris contact avec le représentant du Secrétaire général des Nations unies en Centrafrique Monsieur François FALL LANSENY afin de faciliter le contact avec le Gouvernement Centrafricain. Notre Président a aussitôt désigné son représentant au comité préparatoire du dialogue national inclusif. Grâce à la médiation de son Excellence El Hadj Omar Bongo, un accord de cessez le feu et de paix a été signé à Libreville le 9 mai 2008 suivi de l'accord de global du 21 Juin 2008. L'APRD a demandé à son Président de prendre contact avec le Président du FDPC en vue des discussions préalables pour que le FDPC signe à  son tour raccord de paix global dans l'intérêt supérieur du peuple centrafricain.

 

Pendant cette période un vent de patriotisme a soufflé sur toutes les parties en Centrafrique et nous avons été heureux de voir les représentants delUFVN et de la société civile prendre part aux travaux et à la signature de l’accord de paix global.

 

Alors que le comité de suivi de l’accord de paix global doit se réunir dans les prochains jours, l’APRD constate avec regret que le projet de la loi d'amnistie générale ne lui est pas encore communiqué ni aux autres parties pour en débattre avant sa présentation à l’Assemblée  nationale dans un esprit de consensus national.

 

Par ailleurs l’APRD constate aussi qu'elle n'a pas été associée à la mise en place du comité d'organisation du dialogue national inclusif et s'inquiète des mesures qui pourront être prises par ce comité sans concertation en ce qui concerne la sécurité de ses représentants au dialogue, la conduite des débats, les thèmes qui seront retenus, et les modalités d'adoption des résolutions.

 

Les bases de l’APRD sont régulièrement soumises à des actes des provocations de la part des Forces Armées Centrafricaines et de la garde présidentielle en violation des deux accords de cessez le feu précités. Le Chef du détachement des Forces armées centrafricaines  de Ndim empêche les populations des zones sous contrôle de l’APRD de se rendre au marché de Mbaïboum.

 

De tout ce qui précède, L’APRD attire  l’attention de la communauté  nationale et internationale sur le risque de rupture de l’esprit de consensus qui a prévalu et les risques que la tenue du dialogue national inclusif voulu par nous tous soit compromise  par le fait du Gouvernement.

 

Fait en RCA le 18 Juillet 2008

Porte Parole de l’APRD 

Le Colonel DJIM-WEI BEBITI



Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation