Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 19:22
Monsieur Michel Am Nondroko Djotodia                                                                       Cotonou, le 18 juillet 2008
Président de l'U.F.D.R-Centrafrique :
Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement

Cotonou, République du Bénin

Tel-Thuraya: 008821655583768
Email: micheldjoto@hotmail.fr


A
La Très Haute Attention de S.E.M. François Bozizé
Président de la République Centrafricaine
Bangui, République Centrafricaine


Objet : Lettre ouverte.

Excellence Monsieur le Président de la République,

La crise en République Centrafricaine a atteint son paroxysme et à cet effet, elle est arrivée à un point de non retour qui nécessite obligatoirement un consensus national, préalable au retour de la confiance entre Centrafricains. Enumérer les problèmes dont souffre la R.C.A serait un travail illimité car tellement les maux qui minent le pays sont nombreux et complexes.

Le contexte général impose l'observation rigoureuse des concepts de bonne gouvernance et de démocratie. Cependant, le contexte particulier en R.C.A ne rassemble pas les éléments nécessaires à l'observation de ces concepts.
A cet effet, nous constatons que faute de consensus national et de stabilité, la R.C.A se voit dans l'impossibilité à court et à moyen terme, d'élaborer et d'exécuter tout projet de développement car tous les efforts vont d'abord dans le sens du rétablissement des équilibres politiques, économiques, sociaux et culturels.
Donc, pour passer de la période trouble à une période de redémarrage, il faut nécessairement mettre sur pied, une transition politique qui aura pour mission de gérer et de rechercher les approches de solutions pour sortir le pays de cette crise.

Ainsi, les approches de solutions doivent s'articuler autour de deux facteurs qui sont à l'origine de cette même crise. Il s'agit des facteurs endogènes et les facteurs exogènes.

I) Les causes principales de l'instabilité politique en République Centrafricaine
Monsieur le Président de la République, les maux dont souffre notre cher pays sont très facilement identifiables et solvables si vraiment on est de bonne volonté. Ils ne sont liés qu'à ces deux facteurs endogènes et exogènes.
A) Les facteurs endogènes :
Mauvaise gouvernance
Tribalisme & inexistence de dialogue
Absence des libertés
Violations des Droits de l'Homme
Impunité
Absence d'un Pouvoir Judiciaire crédible et indépendant

Ainsi, de ces facteurs endogènes, naissent les maux suivants :
Création d'oppositions armées
Pauvreté endémique
Insécurité
Haine tribale
Diplomatie balbutiante
Dysfonctionnement institutionnel
Veilletés de guerre civile

Facteurs exogènes :
Influence et implication de certains chefs d'Etat de la Sous région dans la gestion des affaires de l'Etat Centrafricain.
Infiltration d'éléments armés du fait de la perméabilité des frontières
Crises au niveau de certains Etats voisins de la République Centrafricaine

Cependant, compte tenu de notre souci face à la demande sociale de nos chers parents confrontés quotidiennement à ces souffrances, l'Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR) à travers ma modeste personne, voudrait vous faire comprendre qu'il ya bel et bien possibilité de sortie de crise.

II) Propositions d'approches de solutions :
A priori, nous remarquons que le désordre actuel dans notre cher pays est l'émanation d'erreurs très graves causées par plusieurs gouvernements historiquement et politiquement responsables au premier plan, de la situation actuelle de la République Centrafricaine.
Aussi, une lecture subtile de ces sombres tableaux, nous invite à classer les différentes approches de solutions par priorité. L'élément déterminant pour la réussite d'une telle sortie de crise est : la CONFIANCE. Ainsi, les actions susceptibles de créer un climat de confiance entre Centrafricains sont les suivantes :

Restaurer la Dignité
Restaurer l'Unité Nationale
Restaurer l'Espoir avec le Renouvellement de la Classe Politique
Restaurer la Justice : Indépendance du Pouvoir Judiciaire
Respect de la Constitution
Respect des Principes et Symboles fondateurs de la R.C.A (Devise et Philosophie de Barthélemy Boganda)

Monsieur le Président de la République, concernant le conflit politico-militaire qui secoue la R.C.A, le préalable à son règlement est l'instauration d'un Dialogue qui passe par un arrêt des hostilités et l'implication des responsables de l'opposition armée dans la gestion des affaires de l'Etat.
Ensuite une réforme des Forces de défense et de Sécurité s'impose et permettra à l'Armée d'être républicaine. Cette réforme doit s'articuler autour des points suivants :

Revalorisation de l'Armée nationale
Dépolitisation de l'Armée nationale (Avec suppression du droit de vote des militaires)
Responsabilisation de l'Armée nationale pour la rendre Républicaine
Unir l'Armée (Elle doit être une Armée nationale et non une Armée partisane ou régionale)

Evidemment, le préalable à toutes ces réformes est le processus du DDR : Désarmement-Démobilisation-Réinsertion ; qui doit s'appliquer aussi aux forces de Sécurité non conventionnelles.

Mais tout cela, Monsieur le Président, ne peut se faire sans une volonté sincère et la confiance entre les filles et fils centrafricains. La seule porte de sortie honorable qui reste à notre pays est l'organisation d'un véritable Dialogue National Inclusif qui aboutira à la mise en place d'un Gouvernement de Transition dans lequel participeront toutes les forces vives de la nation. Ce Gouvernement de Transition sera chargé de conduire le pays vers des élections vers des élections crédibles en 2010.

Excellence Monsieur de la République, tels sont mes humbles sentiments relatifs à crise qui secoue notre pays et notre peuple en souffrance.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l'expression de ma très haute considération et de mes sentiments déférents et très fidèlement dévoués.


Monsieur Michel Am Nondroko Djotodia

Président de l'UFDR

  **************************************************************************************************************************


Décision N° 06/UFDR/PR

Portant Nomination des Membres du Nouveau Bureau Politique de l'U.F.D.R

L'Assemblée Générale de l'Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (U.F.D.R), tenue le 25 Mai 2008 à Abuja au Nigeria,

Vu les statuts de création de l'Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement en date du 14 Septembre 2006 à Kigali au Rwanda;

Vu le Règlement intérieur de l'Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement en date du 14 septembre 2006 à Kigali au Rwanda;

Vu l'Acte constitutif du Bureau politique de l'Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement en date du 15 septembre 2006 à Kigali au Rwanda,

Décide ce qui suit:

Article 1er : Les personnalités dont les noms suivent, sont nommés aux postes de responsabilités du nouveau Bureau Politique de l'UFDR :

Président : Michel Am Nondroko Djotodia

Vice Président : Chargé des Affaires politiques et de la Logistique : Colonel Charles Massi

Vice Président : Chargé des Affaires Militaires : Général Assane Justin

Vice Président : Chargé de la Sécurité et Porte Parole de l'UFDR : Lieutenant Colonel Abakar Sabone

Commissaire aux Finances : Kondroketté Thierry

Conseiller Politique Spécial & Stratégies en Communication : Abib Touré

Chargé des Droits Humains et de la Protection des Populations contre les violences civiles : Le Chargé de Mission : Daniel Issane Marh-Zhoock

Secrétaire Général : Vingar Moise

Secrétaire Général Adjoint : Moustapha Kombo Justin

Chargé de l'Organisation : Capitaine Jean Claude Démon

Article 2 : La présente décision prenant effet pour compter de la date de sa signature,
sera enregistrée et communiquée partout où besoin sera.

Abuja, Nigeria, le 25 Mai 2008

Michel Am Nondroko Djotodia, Président

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique