Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 18:39

 

APA-Douala 2008-07-10 (Cameroun) Un bateau battant pavillon chinois, « Le Hot Star », a accosté mercredi au Port de Douala avec une cargaison de 25 000 tonnes de ciment sur les 35 000 tonnes commandées pour l’approvisionnement du marché local, a appris APA auprès des affréteurs.

 

Les 10 000 tonnes de ciment ont été laissées à Pointe-Noire au Congo, ont expliqué les promoteurs parce que « cette escale a occasionné des dépenses imprévues », raison pour laquelle il faudra vendre ce contenu pour subvenir aux charges. L’arrivée des 25 000 tonnes de ciment est considérée comme « une bouffée d’oxygène » par des consommateurs, à cause de la pénurie persistante du ciment et l’inflation que cette situation a engendrée.

 

« C’est sans doute une bonne nouvelle, car cela fait deux mois que j’ai arrêté mes chantiers, faute de ciment », a déclaré un chef d’entreprise basé à Douala.

La rareté du ciment sur le marché local où le sac de 50 kg coûte habituellement 4 500 francs CFA a entraîné la surenchère, certains spéculateurs vendant au noir un sac à 6000 francs CFA voire, plus.

 

La capacité de production de l’unique cimenterie du pays, les Cimenteries du Cameroun (Cimencam), filiale du groupe français, Lafarge, où l’Etat du Cameroun est actionnaire à hauteur de 45 pour cent qui est de 4000 tonnes de ciment par jour est en deçà de la demande nationale estimée à 5000 tonnes de ciment journalier.

 

Des difficultés internes sont apparues et renforcées par l’exportation du ciment en direction des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), notamment en Centrafrique, en Guinée équatoriale et au Tchad, où le sac de ciment de 50 kg coûte parfois 13 000 francs CFA.

 

En attendant à la fois la fin des travaux d’extension de l’usine de Cimencam de Douala qui permettra de porter la capacité de production journalière à 6 000 tonnes de ciment et la construction des deux nouvelles cimenteries dès 2009 par la Chine et la Corée du Sud, le gouvernement a autorisé depuis mars 2008, l’importation de 50 000 tonnes de ciment pour assurer l’approvisionnement du marché interne.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie