Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 19:55

 

 
Source: humanitaire et de développement de partenariat équipe - République centrafricaine (RCA HDPT) Date: 09 juil. 2008

 
Brock par le PNUD Boddie


Le Premier ministre lance un appel d'urgence





Bangui, République centrafricaine - Faustin Touadera, Premier Ministre de la République centrafricaine, a publié un appel d'urgence pour un appui international à la suite d'une défaillance catastrophique du pays du réseau électrique. Après près de 60 années de service et l'entretien irrégulier, au mieux, et malgré les offres des principaux donateurs à aider au cours des derniers mois, la faiblesse des infrastructures électriques de la République centrafricaine a pris un pas de plus vers l'effondrement total. Les délestages, souvent de plus de 24 heures, ont plongé la capitale dans l'obscurité presque complète.


Touadera demande des groupes électrogènes de grande capacité à livrer immédiatement à Bangui pour se prémunir contre les problèmes de santé, d'hygiène et de sécurité: sans électricité, l'eau potable, fournir un minimum de soins médicaux et le maintien de la sécurité deviendra pratiquement impossible. Il est en outre demandé que les générateurs offerts puissent spécifiquement équiper les hôpitaux et la station de pompage d'eau de Bangui afin d'éviter le pire et de parer immédiatement aux conséquences de la crise imminente. L'ONU est en train d'évaluer la situation et des conclusions préliminaires donnent à penser que bon nombre d’installations essentielles ont des générateurs: le problème semble être que les institutions n'ont pas d'argent pour acheter du carburant.


Pour aggraver encore les choses, en raison de la crise en cours, les entreprises et les citoyens se tournent vers  les générateurs à essence. Il s'agit d'alimenter les craintes d'inflation pour les marchandises de toutes sortes, comme la plupart des biens sont livrés à la République centrafricaine par camion de l'extérieur du pays (y compris l'essence). Sachant qu'il existe déjà une pénurie de carburant dans toute la RCA, cela ne fera qu'ajouter à la fragilité de la situation.

 
Le problème provient en grande partie de la vieille et mal entretenue infrastructure électrique du pays. Deux centrales hydroélectriques, à environ 70 km de Bangui, fournissent la plus grande partie de l'énergie consommée en RCA. Les deux usines sont considérées comme étant complètement délabrées, ayant seulement reçu des réparations mineures depuis qu'elles ont été construites: un en 1954 et l'autre en 1976. Les générateurs de secours sont également dans un état de délabrement avancé, avec seulement un groupe électrogène opérationnel sur six. Cette crise de l'énergie de plus en plus liée à la crise humanitaire en cours dans le Nord. Touadera fait appel à l'aide d'urgence voire même d’une extrême d'urgence.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société