Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 01:35

 

Source: Humanitarian and Development Partnership Team - Central African Republic (HDPT CAR) Date: 07 Jul 2008


Points saillants

 

- La FOMUC devient la FOMAC le 12 juillet

- Appel humanitaire pour l'énergie à Bangui

- 10 millions de dollars pour la RCA de la part du Fonds de consolidation de la paix

- De l'eau pure pour 10.000 habitants de Bouar

- Revue à mi-parcours du CAP 2008 : 114 millions de dollars requis

 

Contexte et sécurité

 

La FOMUC devient la FOMAC

 

Le Secrétaire général adjoint de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC), l'Angolais Egidio De Sousa Santos, a affirmé le 1 juillet à Kinshasa que la cérémonie de transformation de la Force multinationale de la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (FOMUC) en Force multinationale de la CEEAC (FOMAC) aura lieu le 12 juillet à Bangui.

 

M. de Sousa Santo a attesté qu'il visitait la République Démocratique du Congo (RDC), pays qui assure la présidence de la CEEAC, pour rendre compte au président Joseph Kabila de l'état d'avancement des préparatifs du transfert du commandement politique et opérationnel général de la force à la CEEAC. La FOMAC sera une force non permanente constituée des contingents militaires des Etats membres dont le but sera d'assurer les missions de paix et de sécurité en RCA et de faciliter l'aide humanitaire.

Actualités

 

Appel humanitaire pour l'énergie à Bangui

 

En faisant référence à l'insuffisance en provision d'électricité et d'eau qui frappe la capitale depuis deux semaines, le Premier Ministre, M. Faustin Touadéra a lancé un appel pour une aide humanitaire d'urgence le 2 juillet aux représentants des partenaires au développement bilatéraux et multilatéraux. En particulier, il a demandé une contribution exceptionnelle de générateurs d'électricité de grande capacité pour alimenter les services gouvernementaux et sociaux essentiels.

 

$ 10 millions pour la consolidation de la paix

 

Inscrite à l'ordre du jour de la Commission de consolidation de la paix des Nations Unies depuis le 12 juin dernier, la RCA vient de se voir octroyer une enveloppe de 10 millions de dollars par le Fonds de consolidation de la paix. Cette enveloppe sera utilisée pour répondre aux besoins immédiats en matière de réforme du secteur de sécurité, de la bonne gouvernance et l'état de droit, et de la revitalisation des communautés touchées par le conflit.

 

Un atelier pour la familiarisation avec le cadre opérationnel du Fonds de consolidation de la paix a été organisé le 1 juillet à Bangui par le Bureau des Nations Unies en Centrafrique (BONUCA) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en partenariat avec le Ministère de l'Economie, du plan et de la coopération internationale. L'atelier a réuni des membres des départements ministériels, des agences des Nations Unies, des ONG, ainsi que des organisations de la société civile.

 

Dans son discours d'ouverture, le Ministre d'Etat, Sylvain Maliko, a expliqué que le Fonds de consolidation de la paix est une structure mise en place par les Nations Unies pour aider les pays post-conflits à travers des interventions rapides dans les domaines critiques en matière de consolidation de la paix.

 

Aussi, en prélude à la tenue du Dialogue politique inclusif, le BONUCA a organisé du 25 au 28 juin, un atelier de formation sur les techniques de participation aux grandes rencontres à l'endroit des acteurs de la vie politique nationale. Avec cette formation, le BONUCA vise à outiller les différents protagonistes de la crise centrafricaine aux techniques appropriées de communication et de négociation.

 

Etude sur l'eau et l'assainissement en RCA

 

Le Gouvernement centrafricain a obtenu de la part de la Banque Africaine de Développement (BAD) un million d'euros pour réaliser une étude préparatoire sur l'alimentation en eau potable des chefs-lieux des 16 préfectures du pays. L'objectif de l'étude est de définir des projets qui peuvent contribuer à la satisfaction durable des besoins en eau potable, à l'évacuation des eaux usées, et à la collecte des ordures.

 

De l'eau pure pour les habitants de Bouar

 

En janvier 2008, l'ONG américaine Mercy Corps a ouvert un bureau à Bouar dans le nord ouest de la RCA et elle a commencé la mise en oeuvre d'un projet sur l'eau et l'éducation à l'hygiène. L'accès à l'eau pure est un problème clé dans la ville parce que le système urbain d'alimentation en eau n'est presque pas fonctionnel.

 

Depuis le mois de janvier, 25 éducateurs communautaires ont sensibilisé quelques 32.000 personnes sur l'importance de l'hygiène. Des consultations ont été conduites avec les habitants de 28 quartiers afin d'identifier les points d'eau susceptibles d'être améliorés et d'être transformés en puits communautaire. Hors les critères techniques, le propriétaire du point d'eau devrait consentir de signer un accord avec la communauté et ouvrir le puits à ses membres. A travers ce processus, 12 points d'eau ont été sélectionnés pour être transformé en puits communautaire. Ces derniers fournissent présentement de l'eau pure à plus de 10.000 habitants de Bouar.

 

Le projet est financé par le Fonds de réponse aux urgences (ERF) et les fonds propres de Mercy Corps. Suite à ce succès, l'ONG a obtenu des fonds additionnels de l'ERF pour l'expansion de l'éducation à l'hygiène aux populations dans les villages autour de Bouar et pour davantage améliorer l'infrastructure sanitaire de la ville. Trois forages, six pompes d'eau et l'amélioration de 12 autres puits communautaires sont planifiés dans le cadre du projet de suivi. Pour en savoir plus: jhanson@cr.mercycorps.org

 

187 membres des APE formés à Batangafo

 

Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) exécute un projet d'éducation d'urgence répondant aux besoins de 12.000 enfants dans la préfecture de l'Ouham dans le nord ouest du pays. Dans ce cadre, l'ONG a organisé une formation de quatre jours du 17 au 20 juin pour les membres exécutifs des Associations des Parents d'Elèves (APE) de 40 écoles dans le triangle Batangafo, Kabo et Ouandago et le long des axes au nord, à l'ouest et au sud de Batangafo.

Des 200 membres des APE invités, un total de 187 participants, dont 49 femmes, ont assisté à la formation. Les formateurs du Centre pédagogique régional à Bossangoa, qui avaient participé auparavant à une formation des formateurs animée par des spécialistes externes du NRC, ont conduit les sessions. Pour en savoir plus: country.director@car.nrc.no

Coordination

 

Revue à mi-parcours du CAP 2008

 

Pour la deuxième partie de 2008, la stratégie humanitaire a été conçue en présumant que les accords de paix conclus seront respectés tandis que la criminalité, les incursions étrangères, les accrochages entres bergers nomades et paysans et les autres sources de violence continueront à créer des besoins humanitaires.

Basé sur le Cadre d'analyse des besoins, qui consolide toutes les données disponibles dans un seul document détaillé et analytique, le HDPT a révisé sa stratégie pour la deuxième partie de 2008. Les priorités stratégiques générales demeurent les mêmes – fournir de la protection et une assistance d'urgence et favoriser le lien avec le relèvement et le développement - pendant que les objectifs et les projets de chaque secteur ont été révisés avec rigueur.

 

REVUE A MI-PARCOURS DU CAP 2008 EN BREF

 

Nombre de personnes à assister

1 million

 

Nombre d'agences ayant lancé l'appel
- Agences des Nations Unies
- ONG

33
11
22

 
 

Nombre de projets

83

 

Total de financements requis

114.04 millions $

 

Financements requis pour les projets
de priorité immédiate

4.98 millions $

 

Financements requis pour les projets de
priorité haute

13.61 millions $

 

Financements promis

70.68 millions $

 

% couvert

62 %

 

 

Pour toutes informations, veuillez contacter: UN OCHA RCA


Nancy Snauwaert snauwaert@un.org |+236 75 54 22 78


Gisèle Willybiro willybiro@un.org |+236 75 54 90 31

 



 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société