Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 18:27



L’Union européenne et la RCA signent une convention de 93 milliards F. CFA pour le 10ème Fed

 

Bangui, 27 juin (ACAP) – Le ministre d'Etat à l'Economie, au Plan et à la Coopération internationale, M. Sylvain Maliko, et le chef de la délégation de la Commission européenne, M. Jean Claude Esmieu, ont signé jeudi 26 juin 2008 à Bangui, une convention de financement d'un montant de 92 milliards 820 millions Fcfa dans le cadre du 10ème FED.

 

Les partenaires au développement de la RCA prenant part à la revue à mi-parcours de la table ronde de Bruxelles. Destinée au financement de projets prévus par le Document de stratégie de réduction de la pauvreté (Dsrp) entre 2008 et 2013, cette convention a été signé à l'occasion de la revue à mi-parcours de la table ronde de Bruxelles (27 octobre 2007), présidée par le premier ministre Faustin Archange Touadéra.


M. Sylvain Maliko a déclaré que la signature de ce 10ème Fed, placée dans le cadre de la revue à mi-parcours des engagements des bailleurs de fonds d'octobre 2007, vient à point nommé pour rehausser et confirmer l'engagement réel de l'Union européenne auprès de la République Centrafricaine dans ses efforts de mobilisation et de reconstruction du pays.

Organisée par le gouvernement avec l'appui financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), cette grande rencontre a mobilisé les partenaires représentés à Bangui et ceux de l'étranger ainsi que des experts centrafricains, pour échanger et examiner les modalités de réalisation des engagements des bailleurs de Fonds, au cours de la table ronde de Bruxelles.

 
L'intérêt de cette revue à mi-parcours est d'évaluer le chemin que le gouvernement a parcouru ensemble avec les partenaires, et de fixer la communauté nationale qui attend beaucoup de cette table ronde de Bruxelles depuis octobre 2007 sur les éventuels écarts que le gouvernement a constaté entre les attentes, les engagements et les réalisations effectives.

« Mon vœu le plus cher est celui de pouvoir, dans un climat social et politique apaisé, poursuivre la relance vigoureuse de l'économie dans tous les secteurs d'activités, en vue d'inverser durablement les tendances négatives des indicateurs économiques et sociaux», a déclaré le premier ministre.


« Il reste encore beaucoup à faire pour enrayer le mal développement et la mauvaise gouvernance, les deux maux qui constituent les causes fondamentales de la pauvreté endémique où la Centrafrique s'est engluée malgré les atouts dont elle dispose en termes de richesses naturelles et de potentialités agricoles, » a-t-il conclu.


Notons qu'au terme des travaux de cette revue, dans la soirée, M. Sylvain Maliko, le représentant du Pnud, M. Toby Lanzer, le chef de la Délégation de l'Union européenne, M. Jean Claude Esmieu, ainsi que le représentant de la Banque Mondiale, M. Aguida Kossi, ont unanimement réaffirmé leur engagement d'appuyer les efforts du gouvernement centrafricain en vue de mobiliser les ressources nécessaires à la mise en œuvre du Dsrp.

 

 

 

 

 

28 juin 2008 - La Centrafrique va recevoir 93 milliards de FCFA (142,8 millions d'euros) sur six ans dans le cadre du Programme Indicatif National (PIN) du 10e Fonds Européen de développement de l'Union européenne, a-t-on appris samedi auprès du ministère de la Coopération centrafricain.

 

L'Union Européenne (UE) avait suspendu momentanément sa coopération avec la Centrafrique, à la suite du Coup d'Etat du 15 mars 2003 qui a porté au pouvoir à Bangui le Général François Bozizé, confirmé à son poste lors des élections de 2005.


La plus grande partie de cette enveloppe, soit 137 millions d'euros, est destinée aux "opérations programmables de développement", notamment le financement des "pôles de développement", un projet de l'UE visant à aider la Centrafrique par régions ciblées.

Le reste couvrira les besoins imprévus, telles que les aides d'urgence.


Selon Sylvain Maliko, ministre d'Etat centrafricain à la Coopération Internationale, "cette convention rehausse et confirme l'engagement de l'Union Européenne en République centrafricaine".

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie