Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 00:18




 

LIBREVILLE, 22 juin 2008 (AFP) - Les évêques de Centrafrique ont souhaité dimanche que le dialogue politique qui va s'ouvrir après la signature d'un accord de paix global signé samedi entre le gouvernement et les rébellions se déroulent dans "un esprit de tolérance".

 

"Nous souhaitons et demandons que le dialogue politique respecte les conditions fixées et signées par toutes les parties. Nous ne désespérons de personne", ont déclaré les évêques dans un message à la clôture de la Conférence épiscopale de Centrafrique (CECA).

 

"Nous souhaitons que tout se déroule dans la recherche des vraies solutions, dans un esprit de tolérance, de respect mutuel et de réconciliation", ajoutent les évêques.


Le gouvernement centrafricain et deux rébellions armées du nord de la Centrafrique ont signé samedi à Libreville un "accord de paix global", ouvert à une troisième rébellion, dont le chef n'a pu se rendre au Gabon pour des "raisons de logistique".


Cet accord était un préalable obligatoire à l'organisation du "Dialogue politique inclusif", qui doit rassembler toutes les parties centrafricaines (pouvoir, rébellions mais aussi opposition et société civile) pour sortir de la crise sociale et financière et pour pacifier entièrement le pays.

La Centrafrique, pays enclavé figurant parmi les plus pauvres de la planète, fait face à une grave crise financière et à l'insécurité dans le nord-ouest, en proie depuis 2005, année de l'élection de François Bozizé à la présidence, aux exactions de groupes rebelles et de "coupeurs de routes".

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation